La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Napoléon en musique

Napoléon en musique - Critique sortie Classique / Opéra Paris Hôtel National des Invalides
Le trompettiste Romain Leleu, le 12 mai à la Cathédrale des Invalides.

CYCLE / INVALIDES

Publié le 23 avril 2016 - N° 243

La figure de l’Empereur inspire la saison musicale du musée de l’Armée.

Depuis plus de vingt ans, le musée de l’Armée développe une singulière et attrayante programmation musicale dont les thématiques empruntent souvent à l’histoire militaire. Le 12 mai à la Cathédrale Saint-Louis des Invalides, à la tête de l’Orchestre de la Garde Républicaine, François Boulanger dirige la Symphonie funèbre et triomphale de Berlioz, œuvre destinée à célébrer le 10e anniversaire de la Révolution de 1830, en hommage aux victimes des « Trois glorieuses », ces journées des 27, 28 et 29 juillet 1830 qui renversèrent Charles X…  Au même programme : la Marche héroïque, opus 34 de Saint-Saëns,  la Pièce de concert n° 2, pour trompette et orchestre de Brandt et la Fantaisie sur le Carnaval de Venise, pour trompette et orchestre d’Arban, avec l’excellent Romain Leleu en soliste (le 12 mai). Deux semaines plus tard, une soirée beaucoup plus intimiste au Grand Salon réunira le trio composé de Déborah Nemtanu (violon), Antoine Pierlot (violoncelle) et Tristan Raes (piano), associé au comédien Didier Sandre (de la Comédie-Française), dans des œuvres musicales de Schubert, Paganini, Massenet et Mendelssohn et un florilège de poèmes de Victor Hugo, Chateaubriand, Heine, Pouchkine et Lamartine (le 27 mai). Enfin, de retour à la Cathédrale, l’Orchestre et Chœur des Universités de Paris (Guillaume Connesson, chef de chœur et Carlos Dourthe, direction) associés au baryton Sydney Fierro, défendront sous le titre « Mort et transfiguration. Le 5 mai 1821 » un programme partagé entre Mendelssohn (Le Songe d’une nuit d’été, Ouverture) et Cherubini (Requiem en ut mineur), et dominé par la découverte ou presque d’une œuvre de Berlioz : Le Cinq Mai, Chant sur la mort de l’Empereur Napoléon, une cantate pour orchestre, chœur mixte et basse soliste, composée entre 1831 et 1835, sur un poème de Beranger évoquant les derniers jours de l’Empereur sur l’île de Sainte-Hélène (le 31).

J. Lukas.

A propos de l'événement

Napoléon en musique
du Jeudi 12 mai 2016 au Mardi 31 mai 2016
Hôtel National des Invalides
129 Rue de Grenelle, 75007 Paris, France

Les 12, 27 et 31 mai à 20 h. Tél. 01 44 42 38 77.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra