La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Musica Nigella

Musica Nigella - Critique sortie Classique / Opéra
Takénori Némoto, directeur artistique du festival Musica Nigella. © DR

GROS PLAN / FESTIVAL / HAUTS-DE-FRANCE

Publié le 23 avril 2017 - N° 254

La 12e édition du festival dirigé par Takénori Némoto sur la Côte d’Opale prend pour thème cette année la magie, déclinée au gré d’une programmation inventive.

Quand le festival Musica Nigella voit le jour en 2006, c’est d’abord un salon de musique à Tigny-Noyelle où se retrouvent pour quelques concerts des amis musiciens, passionnés de musique de chambre. Onze ans plus tard, le festival accueille 17 concerts dans différents lieux de la Côte d’Opale, mais, comme le souligne son directeur artistique, le corniste et chef d’orchestre Takénori Némoto, « nous avons conservé cet esprit familial, avec des musiciens qui se connaissent, qui prennent plaisir à travailler ensemble ». Appuyé sur le vivier de l’association Euphonie, qui aide depuis 1996 à l’émergence de jeunes musiciens talentueux (dont le pianiste Cédric Tiberghien, le Quatuor Diotima, le ténor Cyrille Dubois…), Musica Nigella propose aujourd’hui une programmation variée, ouverte à la nouveauté et à l’originalité. « Il suffit de savoir doser les choses » note le directeur artistique. On notera avec intérêt le récital du baryton Didier Henry composé autour des personnages des poèmes de Goethe (Le Roi des Aulnes, Faust) mis en musique par Beethoven, Schubert, Gounod, Loewe… (28 mai, Salon Musica Nigella de Tigny-Noyelle) ou le programme du trio Empreinte entièrement dévolu aux compositrices, de Pauline Viardot à Graciane Finzi en passant par Nadia Boulanger et Germaine Tailleferre (30 mai, Desvres).

Magie et créations

Fidèle à sa politique de création d’œuvres nouvelles, Takénori Némoto a fait appel cette année aux compositeurs Aurélien Dumont (né en 1980) et Augustin Braud (né en 1994), pour un concert autour des arts divinatoires (3 juin, Chartreuse de Neuville-sous-Montreuil), ainsi qu’au duo de percussions Eriko Minami-Nicolas Gerbier pour la création d’un conte musical africain (le 31 mai à l’Eglise d’Ecuires). Placée sous le thème de la magie et de la féerie, cette 12e édition du festival se clôturera le 4 juin (au Kursaal de Berck-sur-Mer) avec L’Enfant et les sortilèges de Ravel et Colette dirigé par Takénori Némoto et mis en espace par Catherine Dune, qui avait déjà signé le spectacle Carmen, la tzigane, repris le 27 mai au Palais des Congrès du Touquet-Paris-Plage. On retrouvera également Madame Chrysanthème, l’opéra d’André Messager inspiré de Pierre Loti dans une mise en espace de Yoshi Oïda, le 25 mai, à la tombée de la nuit, dans le nouveau jardin japonais de Tigny-Noyelle. Un festival à découvrir.

 

Jean-Guillaume Lebrun

www.musicanigella.fr

A propos de l'événement

Musica Nigella
du Mercredi 24 mai 2017 au Dimanche 4 juin 2017

62180 Tigny-Noyelle, France

et dans le Montreuillois


Tél. : 06 03 74 36 70.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra