La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Matthias Goerne et Christoph Eschenbach

Matthias Goerne et Christoph Eschenbach - Critique sortie Classique / Opéra
Crédit : Marco Borggreve Légende : Matthias Goerne retrouve le pianiste Christoph Eschenbach dans le Voyage d'hiver de Schubert.

Publié le 10 février 2012 - N° 195

voix et piano

Deuxième étape d’une interprétation des trois grands cycles de lieder schubertiens, qui s’achèvera le 11 mai.

Trésor du lied romantique, les trois grands cycles composés par Schubert – La Belle Meunière, Le Voyage d’hiver, Le Chant du cygne – déploient toute une dramaturgie portée à la fois par les poèmes et la musique, par la voix et le piano. Ces trois cycles sont littéralement des voyages et ne sauraient être parcourus sans une complicité absolue du chanteur et de l’instrumentiste – que l’on retrouve dans les enregistrements de Dietrich Fischer-Dieskau avec Gerald Moore ou dans ceux, très différents, de Peter Pears et Benjamin Britten. La voix profonde de Matthias Goerne insuffle à ses interprétations une dimension tragique qui ne saurait mieux s’exprimer, chez Schubert, que dans ce Winterreise et ses visions hallucinées. Depuis de nombreuses années, Christoph Eschenbach apprécie particulièrement l’art du baryton, qu’il a régulièrement invité à l’Orchestre de Paris. Remarquable pianiste accompagnateur, comme l’avait rappelé le précédent récital (La Belle Meunière en novembre dernier), il partage avec Mathias Goerne le même goût du détail et du sens profond des poèmes de Wilhelm Müller.

J-G. Lebrun


Mardi 28 février à 20h à la Salle Pleyel. Tél. 01 42 56 13 13. Places : 10 à 45 €.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra