La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

Marc Jeancourt

Marc Jeancourt - Critique sortie Théâtre
Crédit photo : Jean-Claude Gédin Légende photo : Sam Hannes et Audrey Louwet, de la compagnie Azeïn.

Publié le 10 juin 2012 - N° 199

Quand le cirque se glisse au cœur du quotidien…

La 12e édition du festival des arts du cirque en plein air bouleverse pour deux semaines les espaces publics d’Antony et de Châtenay-Malabry. Marc Jeancourt, directeur du Théâtre Firmin Gémier-La Piscine et maître d’œuvre de Solstice, trace les axes de ce rendez-vous.

« Nous cherchons à accorder chaque œuvre à la singularité du lieu dans lequel elle est présentée. »

Quelle est la ligne de force de cette édition ?

Marc Jeancourt : Elle se dessine par la mise en œuvre de Circus Plateform, projet initié l’an passé pour mettre en réseau Le Parc de la Villette à Paris, l’Académie Fratellini à Saint-Denis et le Théâtre Firmin Gémier-La Piscine à Antony et Châtenay-Malabry. La Cie XY, invitée d’honneur, décline des propositions dans chacune de nos trois structures, en lien avec leur personnalité. Pour Solstice, festival qui explore la relation entre cirque et espace public, ce collectif de portés acrobatiques a reçu « carte blanche » et imaginé des cabarets et impromptus, des surprises au cœur de la ville, notamment des pyramides humaines géantes avec Les Castells, troupe catalane qui perpétue cette tradition. Grâce à Circus Plateform, les spectateurs du grand Paris peuvent découvrir l’univers des XY sous trois angles différents.

Comme chaque année, le festival se glisse aussi dans les quartiers.

M. J. : Nous cherchons à accorder chaque œuvre à la singularité du lieu dans lequel elle est présentée. Noustube n°4, création de Jorg Müller pour quatre acrobates dans un tube-aquarium, sera montrée dans un parc, pour jouer des transparences avec la nature environnante. Le Collectif AOC emmène ses Vadrouilles dans une cité pour en perturber les routines. Le quartet de Cuerdo, qui oscille entre la légèreté du clown et la tension d’un thriller, s’installe sous un vieux marronnier dans un recoin étrange du parc de la Maison de Chateaubriand… Voilà quelques exemples de notre approche.

Quelle est la jeune pousse de cette édition ?

M. J. : La compagnie Azeïn, duo de cadre aérien sorti du Cnac, vient avec La vie tendre et cruelle des animaux sauvages, première création qui allie la prouesse technique à la sensualité dans une relation à la musique particulière.

Les apéros-concerts et le bal de clôture apportent des moments de convivialité. Comment cette valeur s’inscrit-elle dans votre projet ?

M. J. : La culture doit rassembler et non hiérarchiser. La convivialité est essentielle car elle permet d’apaiser les tensions de la vie collective que chacun vit au quotidien, surtout en milieu urbain.

 

Propos recueillis par Gwénola David


Du 21 au 30 juin  2012. Théâtre Firmin Gémier-La Piscine, à Antony et Châtenay-Malabry. Tél. : 01 41 87 20 84. Spectacles gratuits.

A propos de l'événement

Solstice / Théâtre Firmin Gémier


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre