La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis

Magali Léris

Magali Léris - Critique sortie Théâtre
Crédit photo : DR

Publié le 10 septembre 2008

Des héros de l’ombre surpris par la guerre

Texte lauréat du concours « Théâtre du XXIème siècle », Sniper avenue de Sonia Ristic est aujourd’hui présenté au Théâtre des Quartiers d’Ivry, à la Scène Watteau et au Théâtre de Cachan, théâtres organisateurs du concours « Théâtre du XXIème siècle ». Magali Léris met en scène cette histoire à la fois tragique et lumineuse.

« Sniper avenue raconte l’histoire d’une famille comme une autre, qui pourrait être la mienne ou celle de n’importe qui, une famille qui vit à Sarajevo durant les quatre années de siège que connut la ville, dans les années 1990. A travers cette première pièce, Sonia Ristic nous livre un témoignage très vivant sur la façon dont des hommes et des femmes tout simples peuvent être amenés à subir une guerre. Il ne s’agit pas d’une prise de position politique, mais du récit quotidien de l’existence de cette famille qui s’habitue peu à peu à un conflit qu’elle ne croyait pas possible. Un conflit qui dure et qui, bien sûr, bouleverse sa vie. Sniper avenue montre comment ces personnages résistent en décidant de ne pas partir, de continuer à rigoler, de continuer à faire la fête, malgré la violence à laquelle ils font face, malgré la mort qui touche leur entourage. Puis l’acceptation vient, précédant la résignation et la fuite.
 
Au cœur du siège de Sarajevo
 
Sonia Ristic est née à Belgrade, de père serbe et de mère croate. Pour écrire cette pièce, elle s’est inspirée de l’expérience de personnes qu’elle a elle-même connues. Ce que je trouve très beau, c’est la justesse et la gaieté avec laquelle elle nous présente cette famille. Ses personnages n’ont rien d’extraordinaire, ce sont des héros de l’ombre, d’un quotidien tragique que j’aime, qui me touche, que j’ai envie de montrer avec douceur et lucidité. Je ne souhaite pas élaborer une représentation qui ne soit que symbolique. Je veux que les corps des acteurs soient très présents, qu’ils transmettent une forme de sensualité. Car, pour opposer une vie à la guerre, il faut que les corps parlent de façon directe, joyeuse, franche, il faut que les comédiens aient un pouvoir d’incarnation fort, qu’ils soient capables de faire naître l’émotion qui nous prend à la gorge à l’écoute de la simplicité et de la profondeur de cette pièce. »
 
 
Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat


Sniper avenue (texte publié aux Editions L’Espace d’un instant), de Sonia Ristic ; mise en scène de Magali Léris. Du 30 septembre au 4 octobre 2008 à la Scène Watteau – Théâtre de Nogent-sur-Marne (01 48 72 94 94). Du 7 au 18 octobre 2008 au Théâtre des Quartiers d’Ivry (01 43 90 11 11). Du 22 au 24 octobre 2008 au Théâtre de Cachan (01 45 47 72 41).

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre