La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

Lyon Kaboul Thèbes, aller-retour

Lyon Kaboul Thèbes, aller-retour - Critique sortie Avignon / 2011

Publié le 10 juillet 2011

Les élèves de la 70ème promotion de l’ENSATT de Lyon et les artistes du Théâtre Aftaab de Kaboul créent Lyon Kaboul Thèbes, aller-retour dans une mise en scène collective de Matthias Langhoff, Evelyne Didi et Shaghayegh Beheshti. Un double spectacle autour de la figure d’Œdipe.

Créée en 1941, l’ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre, anciennement Centre de la rue Blanche, installée depuis 1997 à Lyon) fête cette année ses soixante-dix ans d’existence. A l’occasion de cet anniversaire, les élèves de la 70ème promotion et les artistes du Théâtre Aftaab (comédiens afghans formés à Kaboul par Ariane Mnouchkine et accueillis, durant un an, comme étudiants à l’ENSATT) présentent Lyon Kaboul Thèbes, aller-retour, un atelier-spectacle en deux parties dirigé par Evelyne Didi, Matthias Langhoff et Shaghayegh Beheshti. Composée de l’adaptation d’Œdipe Tyran,de Sophocle, écrite par Heiner Müller, et d’un intermède (Neige sur Thèbes) signé Matthias Langhoff, cette double création comprend deux parties : l’une en langue française, l’autre en langue afghane (surtitrage en français).
 
Se connaître soi-même dans l’histoire pour réagir à l’histoire
 
Le parcours de Matthias Langhoff a de nombreuses fois croisé la pièce de Sophocle. Ce nouveau projet fait en effet suite à d’autres créations réalisées autour de la figure d’Œdipe, en diverses langues et dans divers pays. « Cette pièce m’aide à être clair avec moi-même en tant qu’être social, explique le metteur en scène allemand. Car tout mouvement d’essai de changement du monde est lié à une violence. Il est question de cela dans beaucoup de tragédies grecques et c’est tout à fait central dans Œdipe. Tous ces lieux et ces moments où j’ai pu l’aborder sont autant de rencontres différentes avec le monde, autant de manières d’aborder le même problème : l’importance de nous connaître nous-mêmes dans l’histoire pour réagir à l’histoire. » Travailler dans une école de théâtre implique aussi pour le metteur en scène une résistance à certains réflexes, une attitude productive contre « l’école qui se pense comme une institution pour créer le théâtre ». Car la tragédie grecque est « une confrontation avec l’instabilité permanente de notre vie ». Autant de points de réflexion qui ont nourri le travail de Matthias Langhoff pour ce Lyon Kaboul Thèbes, aller-retour.
 
Manuel Piolat Soleymat     


Festival d’Avignon. Lyon Kaboul Thèbes, aller-retour (Œdipe, Tyran, de Sophocle, dans la version de Heiner Müller – Neige sur Thèbes, intermède de Matthias Langhoff) ; mis en scène de Matthias Langhoff, Evelyne Didi et Shaghayegh Beheshti. Du 13 au 26 juillet 2011 à 20h45, dans le cadre d’Ecole au festival et de Villeneuve en scène. Relâche les 15 et 21 juillet. Clos de l’Abbaye, Villeneuve lez Avignon. Tél : : 04.32.75.15.95.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes