La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Luc Beauséjour

Luc Beauséjour - Critique sortie Classique / Opéra
PHOTO Luc Beauséjour

Publié le 10 mars 2008

Un claveciniste québécois chez Bach

Le Québec, célèbre pour ses chanteurs de variété bêlants et ses humoristes lourdingues, recèle aussi de remarquables et méconnus (en France) talents musicaux dans le domaine de la musique classique. Gros plan sur l’une des personnalités les plus importantes de la scène baroque dans son pays.

Le claveciniste (et organiste) Luc Beauséjour est l’un de ces musiciens majeurs. Consacré « Interprète de l’année 2003 » par le Conseil québécois de la musique, il est aussi titulaire de deux trophées Félix décernés par l’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ). Luc Beauséjour assure par ailleurs la direction artistique de Clavecin en concert depuis 1994, une série de concerts montréalaise de prestige qui fait la promotion du clavecin et accueille les plus grands spécialistes de l’instrument. Luc Beauséjour est un spécialiste (et amoureux) de la musique de Bach. Il a été invité à jouer la musique du Cantorau Studio Glenn Gould de Toronto, pour commémorer la naissance du grand pianiste canadien, et vient de signer chez Naxos un enregistrement remarquable, plein d’énergie, de maîtrise formelle et d’expressivité, du Premier livre du Clavier bien tempéré. « J’ai découvert la musique de Bach avec ses quatrième et cinquième concertos brandebourgeois lorsque j’étais enfant, avant de commencer mes études musicales à l’âge de huit ans. Avec le recul, je me rends compte que j’ai toujours aimé la musique de Bach plus que toute autre… » confie-t-il avec émotion et simplicité.

Bach encore et toujours
En récital exceptionnel à Paris, il aborde aujourd’hui un autre grand chef-d’œuvre du répertoire pour clavier du Cantor : les Variations Goldberg. « La grande structure et l’ordonnance des Variations Goldberg m’ont toujours fasciné. La progression, accentuée à la fin de l’œuvre, crée l’impression d’un resserrement du temps. Si les Variations sont avant tout lumineuses et sereines (sauf pour les variations 15, 21 et 25), je suis toujours très ému à l’exécution ou à l’audition de la longue 25e variation où Bach se montre inquiet, triste et tourmenté face au destin. C’est peut-être pour déjouer ce sentiment d’angoisse qu’autant de beauté, de vie et de joie émanent des autres variations… » s’interroge Luc Beauséjour. Un interprète de grande stature à découvrir d’urgence en France. 
J.Lukas


Vendredi 4 avril à 20h30 à l’Église des Billettes. Tél. 01 48 24 16 97. Places : 20 €. 

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra