La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

L’Orchestre national de Lyon fête l’Amérique

L’Orchestre national de Lyon fête l’Amérique - Critique sortie Classique / Opéra
Photo Crédit : Bruno Amsellem : Depuis septembre, Leonard Slatkin est le nouveau directeur musical de l’Orchestre national de Lyon.

Publié le 10 octobre 2011 - N° 191

Sous la baguette de son nouveau chef, Leonard Slatkin, la phalange consacre un festival à la musique américaine.

L’arrivée de Leonard Slatkin à la tête de l’Orchestre national de Lyon ne s’est pas faite sans heurts. Sa nomination, souhaitée par les musiciens, a longtemps rencontré l’opposition du directeur général, Laurent Langlois, qui préférait mettre en place une équipe de chefs invités privilégiés. Mais la ville a finalement accepté de confier la direction musicale de la phalange au chef américain, également directeur musical de l’Orchestre symphonique de Detroit et principal chef invité de l’Orchestre symphonique de Pittsburgh. La saison commence sur les chapeaux de roues, avec l’enregistrement d’œuvres de Ravel pour le label Naxos. « La musique française doit occuper une place importante dans la programmation de l’Orchestre national de Lyon. J’ai d’ailleurs eu la chance d’étudier avec un chef français, Jean Morel, qui m’a transmis le goût de ce répertoire et notamment pour des œuvres rares de Pierné, Caplet, Rabaud… », affirme Leonard Slatkin. Mais l’événement de cette rentrée, c’est à coup sûr le Festival de musique américaine concocté par le maestro. « J’ai voulu montrer toutes les facettes de ce répertoire, de Charles Ives au jazz en passant par la musique de film », nous confie-t-il. Un répertoire en tout cas trop peu connu de ce côté-ci de l’Atlantique. Le premier concert de cette série donne notamment à entendre la Suite du ballet Appalachian Spring de Copland, le Concerto pour piano n°1 du compositeur contemporain Michel Camilo (qui tiendra la partie soliste) et des extraits de la B.O. de Star Wars composée par John Williams (20 et 22 octobre). Rejoint par le big-band de la Musique de l’Armée de l’air, l’Orchestre national de Lyon s’attaque ensuite à Gershwin et Duke Ellington (1er décembre). Un concert gratuit réservé aux étudiants (le 9 décembre, dont le programme est repris pour tout public le 10 décembre) fait enfin le grand écart entre la Première Symphonie de Barber et… La Panthère rose d’Henry Mancini. Dépaysement assuré !
 
A. Pecqueur


Orchestre national de Lyon. Tél. 04 78 95 95 95.

A propos de l'événement

Dossier La Rentrée Classique / Lyon


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra