La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Propos recueillis / Anne Bouvier

L’Ombre de La Baleine

L’Ombre de La Baleine - Critique sortie Avignon / 2018 Avignon Avignon Off. Théâtre des Carmes-André Benedetto
La metteure en scène Anne Bouvier. Crédit : DR

Propos recueillis / Anne Bouvier
Théâtre des Carmes - André Benedetto / de Mikael Chirinian et Océanerosemarie / mes Anne Bouvier

Anne Bouvier met en scène L’Ombre de la Baleine au Théâtre des Carmes. Un texte interprété et écrit par Mikael Chirinian (en collaboration avec Océanerosemarie) qui mêle la trame de Moby Dick à l’histoire personnelle du comédien.

« Je crois que pour toucher à l’universel, il faut parvenir à être très personnel. C’est ce que réussit Mikael Chirinian dans L’Ombre de la Baleine. Ce texte est très synthétique, sans fioriture. Il va au cœur des choses et des problématiques. C’est une œuvre dense, complexe, qui ressemble à un poème. Son originalité vient notamment du fait qu’elle enchevêtre la fable de Moby Dick (ndlr, roman d’Herman Melville) et la propre histoire de Mikael. L’une fait écho à l’autre. On entre ainsi dans un voyage initiatique dont il a lui-même fait l’expérience lorsqu’il était enfant, avant de devenir adulte et de réussir à mettre à distance la violence qui était en lui. J’ai voulu restituer, dans ce spectacle, la dimension tragique – à la fois moderne et ancienne – de L’Ombre de la Baleine. Cela en cherchant à faire jaillir l’émotionnel, le sens, la simplicité, les images et la poésie contenus dans ce texte.

Comme un marin qui cherche sa route

Après Rapport sur moi et La liste de mes envies, cette création est le troisième seul-en-scène de Mikael Chirinian que je mets en scène. Nous l’avons pensé comme le troisième volet d’un triptyque autour de la construction de soi. L’épopée de la vie nous place tous dans la position de marins qui, perdus dans un océan, cherchent une route. Nous sommes tous porteurs des névroses de nos ancêtres. La création offre une possibilité de résilience : en faisant de tout cela du beau, de l’art… L’identité est multiple. Elle se construit à la fois à travers la mémoire et la transmission. Ce qui revient à ne pas oublier, à faire avec la matière qui nous est proposée, que nous n’avons pas choisie mais dont nous pouvons chercher à faire autre chose, humblement, par le travail, comme un tailleur de pierre : en polissant cette pierre brute. »

 

Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

L’Ombre de La Baleine
du Vendredi 6 juillet 2018 au Mercredi 25 juillet 2018
Avignon Off. Théâtre des Carmes-André Benedetto
4 place des Carmes. Avignon

à 13h15. Relâche les 12 et 19 juillet. Tél. : 04 90 82 20 47.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes