La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

L’Influence de l’odeur des croissants chauds sur la bonté humaine

L’Influence de l’odeur des croissants chauds sur la bonté humaine - Critique sortie Avignon / 2018 Avignon Avignon Off. Théâtre Barretta
Hervé Dubourjal et Jean-Louis Cassarino, philosophes au beurre frais… Crédit : DR

Théâtre Barretta / d’après Ruwen Ogien / mes Hervé Dubourjal et Eric Bu

Publié le 22 juin 2018 - N° 267

Hervé Dubourjal et Jean-Louis Cassarino interprètent le petit traité de philosophie morale expérimentale écrit par le regretté Ruwen Ogien. Ethique minimale et rire maximal au programme !

Loin de la pesanteur moraliste du kantisme devant laquelle on doit être au garde-à-vous, loin de l’héroïsme des philosophies de la vertu qui s’empêtrent dans les plis de leur toge sentencieuse, il existe un courant libertaire dont les adeptes sont peu nombreux et qu’exècrent donneurs de leçons hermétiques et pompeuses et paternalistes de tout poil qui ne supportent les autres qu’à la condition qu’ils agissent et pensent comme eux… Ruwen Ogien était de ces véritables anarchistes absolument rétifs aux exigences d’une conduite au pas de l’oie. Un seul principe : ne pas nuire aux autres. Pour le reste, que chacun mène sa vie comme bon lui semble. Faire monter la philosophie sur scène est une gageure que le comédien et metteur en scène Hervé Dubourjal a choisie de relever en adaptant le livre dans lequel Ruwen Ogien illustre ses principes par des cas pratiques extrêmement concrets.

Pour une pensée concrète et joyeuse

Ainsi l’odeur des croissants chauds, qui fait naître chez ceux qui la sentent une propension altruiste immédiate. De quoi dépend véritablement la morale ? De principes sacrés et gravés dans le marbre ou du hasard olfactif qui nous place au milieu des poubelles ou devant une accorte boulangère ? D’autres exemples apparemment anodins sont examinés par les deux complices de ce traité antimétaphysique, qu’animent avec bel esprit et faconde Hervé Dubourjal et Jean-Louis Cassarino, en Laurel et Hardy philosophes. Comme le remarque Eric Bu, à la mise en scène avec Hervé Dubourjal, « cette orientation burlesque a inspiré les scènes vidéos, mais également une certaine élégance avec une pointe de surréalisme et de poésie. » Simple et complexe, à l’instar de la pensée qu’il expose et des situations existentielles qu’il envisage, ce spectacle présente des petites fictions légères mais profondes, occasions de méditations joyeuses qui arrachent la pensée à l’ennui pour la rendre acérée et solaire.

 

Catherine Robert

A propos de l'événement

L'Influence de l'odeur des croissants chauds sur la bonté humaine
du Vendredi 6 juillet 2018 au Dimanche 29 juillet 2018
Avignon Off. Théâtre Barretta
14, place Saint-Didier, Avignon

à 14h15, relâches les 16 et 23 juillet.  Tél. : 07 60 43 67 86.


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes