La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Liliom

Liliom - Critique sortie Théâtre saint denis Théâtre Gérard Philipe
Jean Bellorini recrée Liliom. © Pierre Dolzani

Théâtre Gérard Philipe / De Ferenc Molnar / mes Jean Bellorini

Publié le 7 septembre 2014 - N° 223

Jean Bellorini recrée Liliom, conçu l’an dernier en plein air pour le Printemps des Comédiens à Montpellier. Entre gaieté foraine et misère absolue, un conte véritablement unique. 

Drame social aux échappées oniriques et fantasmagoriques, à la fois fait divers ancré dans le quotidien des démunis et conte s’aventurant dans le royaume des morts – où le tribunal céleste devient commissariat -, Liliom nous emporte dans les faubourgs populaires du Budapest du début du XXème siècle. « Ici, l’homme perd ses repères, sa culture, il devient un être cassé, qui fonce droit dans le mur… » souligne Jean Bellorini, qui saura sans doute recréer toutes les tensions déchirantes entre gaieté foraine et misère absolue, entre espoir illusoire et réel cruel. Créée en 1909, cette histoire « naïve et primitive », « légende de banlieue en sept tableaux » selon l’auteur, a pour cadre une fête foraine où les pauvres gens vont se distraire ; dans cet univers, les espoirs pervertis tournent mal et étouffent sous la violence.

Poésie intime des personnages

Liliom, bonimenteur de foire à la gueule d’ange, fait tourner la tête des filles. Il s’installe avec Julie, une jeune bonne à tout faire, bientôt enceinte. « Les personnages de Liliom n’arrivent pas à se parler, à se toucher, ils nous placent face à beaucoup de silences. », remarque le metteur en scène. « Les choses se jouent très souvent entre les mots – mots qui n’apparaissent pas comme des appuis, mais comme des bornes entre lesquelles on circule. Tout l’enjeu de mon travail est de faire naître la poésie intime dont manquent les personnages. Pour cela, j’ai recentré le spectacle sur l’univers de la fête foraine avec, notamment, une piste d’autos-tamponneuses. La joie, le jeu, la musique, la vie qui se consume jailliront donc du plateau, ce qui permettra de lire de manière encore plus forte, encore plus évidente, le désarroi de ces êtres… » A voir !

Agnès Santi

A propos de l'événement

Liliom
du Jeudi 25 septembre 2014 au Dimanche 12 octobre 2014
Théâtre Gérard Philipe
59 Boulevard Jules Guesde, 93200 Saint-Denis, France

à 20h, dimanche à 15h30, relâche le mardi. Tél. : 01 48 13 70 00.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre