La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Les Vilains Petits Canards

Les Vilains Petits Canards - Critique sortie Théâtre
Photo : J-M Lobbé Une drôle de couvée plumeuse (Christine Joly, Jean-Philippe Salério et Aurélien Serre)

Publié le 10 mars 2009

La pièce chaotique de Rémi Rauzier se penche avec humour sur l’armée de canards boiteux que sont les hommes. Claire Truche peine un peu à mettre de l’ordre dans la basse-cour.

L’exclusion est ressentie dès le plus jeune âge, dixit Le Vilain Petit Canard d’Andersen. Untel n’est pas comme les autres : différence, inadéquation ou maladresse. Enfants et adultes sont des canards boiteux, des êtres dépourvus de dons et de capacités, mal adaptés à la collectivité et à la vie. Comment affronter les autres, perçus comme des concurrents et des rivaux dans cette vaste entreprise qu’est le monde ? Avec Les Vilains Petits Canards, l’auteur Rémi Rauzier a pluralisé  le titre initial. Du coup, le jeu des associations invite d’autres contes à paraître sur le plateau comme La princesse au petit pois etc… Ni la beauté ni l’harmonie ne sont à l’ordre du jour mais plutôt la laideur et la grisaille, des valeurs paradoxales qui font un lifting inattendu aux visages moroses. Sur la scène, un enclos vide, habité de quelques oreillers de plumes, fait éclater les désagréments narquois de la cour de ferme.

Les personnages, en manque de dramaturgie, courent en liberté

Cet emplacement est réservé à l’élevage de la volaille. Les comédiens Christine Joly, Jean-Philippe Salério et Aurélien Serre, sont vaillants de cette énergie grotesque souvent vaine, billes de clown et allures loufoques : pour la grande crapaude, une combinaison vert pomme, une allusion au tri sélectif, et une salopette jaune flash pour le poussin ahuri. L’un bégaie – le Vilain Petit Canard…-, les autres cancanent, tous criaillent et piaillent dans cet espace couineur où les personnages, en manque de dramaturgie, courent en liberté au milieu des caquetages et des conserves de petits pois. Certes, les humains sont à la fois vilains et gentils. Des apartés scéniques informent le public que c’est de la marge qu’on voit mieux le monde entier. Mais il ne suffit pas de dire qu’ « il était une fois un prince qui avait perdu son histoire… » ou qu’« ici, il n’y a que des moches… ».  Mieux vaut réinventer ses rêves personnels et ne pas prendre le contre-pied systématique de nos vanités contemporaines.

Véronique Hotte


Dès 8 ans
Les Vilains Petits Canards

De Rémi Rauzier, mise en scène de Claire Truche à Vélizy-Villacoublay -L’Onde-Espace culturel le 17 mars 20h, 18 mars 10h, à Beynes-La Barbacane le 24 mars 20h30, et à Aubergenville- La Nacelle le 1er avril 15h Tél : 01 30 86 77 78 ody@theatre-sartrouville.com

A propos de l'événement

Odyssées en Yvelines


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre