La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

Les Hivernales

Les Hivernales - Critique sortie Danse
Légende : Compagnie La Coma. Photographie : F.Desmesure

Publié le 10 février 2009

Spectacles, vidéo-danses, stages… Avignon est investi par une programmation de danse intense, et par de nombreux projets atypiques, comme l’annonce le titre de cette édition 2009 : « Danses étranges ».

Il y a 140 ans, Mallarmé s’installait à Avignon. Dépressif, il écrivait des textes qu’il pliait dans une petite boîte, et qui ne furent découverts et publiés qu’après sa mort. L’équipe des Hivernales, entourée de plusieurs artistes et avec le soutien de différentes institutions régionales (la Maison Jean-Vilar, la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon…), s’est saisie de ces textes, mais aussi de cette histoire, pour imaginer une programmation ambitieuse. Anna Ventura nous livre un Faune au féminin (les 24 et 25), Charles Cré-Ange travaille sur Le Corbeau de Poe traduit par Mallarmé (le 25)… D’autres chorégraphes, ne travaillant pas directement sur la « matière Mallarmé », contribueront eux aussi à inscrire ce festival dans une atmosphère singulière, entre rêve et nostalgie : Stéphane Gladyszewski invente un parcours entre installations et performances à la Maison Jean-Vilar (du 22 au 24), la compagnie Mossoux-Bonté décline un triptyque passant d’un rapport à l’ancestral à un hypothétique futur…
 
Mallarmé le bel aujourd’hui
Les festivités s’ouvriront par un parcours-spectacle-événement de 3 heures intitulé Mallarmé le bel aujourd’hui, présenté du 19 au 21 février, qui mêlera création (avec notamment Andy de Groat et Martin Barré), exposition (Joëlle Molina), exploration du répertoire chorégraphique de l’époque de Mallarmé (Wilfride Piollet et Jean Guizerix ont exhumé les œuvres d’Henri Justamant et Philippe Verrièle nous livrera des « micromythobiographies » sur la danse de la seconde moitié du XIXe siècle) ou de l’intérêt de Mallarmé pour la mode (Jean-Christophe Paré invente un « défilé de mode chorégraphique » avec des élèves de l’Ecole Nationale Supérieure de Danse de Marseille)… On ne peut que se réjouir de voir ainsi la danse au cœur d’un programme culturel d’envergure, qui valorise les liens entre les arts, le dialogue entre différentes périodes historiques, entre l’histoire et la création.
 
Marie Chavanieux


Les Hivernales d’Avignon, du 19 au 28 février (lieux divers, voir www.hivernales-avignon.com). Réservations : 0 432 700 107 et Guichets des Hivernales, Espace Vaucluse Expositions-Conseil Général, 19 place de l’Horloge, 84 000 Avignon.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse