La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Les Fêtes vénitiennes d’André Campra

Les Fêtes vénitiennes d’André Campra - Critique sortie Classique / Opéra Paris Opéra Comique
Ouvrage à géométrie variable, ces Fêtes vénitiennes seront présentées par William Christie et Robert Carsen dans une version avec un prologue et les trois entrées : Le Bal, Les Sérénades et L'Opéra.

Opéra-Ballet / Nouvelle production

Retrouvailles de William Christie et Robert Carsen dans un opéra-ballet galant et brillant d’André Campra, trois siècles après sa création. Ode à la rêverie, au divertissement, au dépaysement et à… Venise.

Après leur Platée de Rameau, créé sur cette même scène l’an passé, le tandem parfait que composent William Christie (direction musicale) et Robert Carsen (mise en scène) se remobilise pour cette œuvre prototype de l’Opéra-Ballet et de sa forme nouvelle, apparue à Paris au début du XVIIIème siècle, nourrie de l’esprit du siècle des Lumières. Dès leur création à Paris en 1710 sur la scène du Théâtre du Palais-Royal, Les Fêtes vénitiennes d’André Campra (1610-1744), nouvel homme fort de la musique française après le règne de Lully, respire le goût de la fantaisie et du divertissement, grâce à la liberté que procure un livret joliment décousu, et au fait que l’Opéra-Ballet offre de varier presque à l’infini les combinaisons de « prologues » et d’« entrées ». « Nous avons, avec William Christie, consacré plusieurs jours à lire les livrets et à examiner les partitions afin de choisir les entrées qui avaient le plus d’impact. Une fois identifiés le prologue (le premier à avoir vu le jour) et les trois entrées (toutes de 1710), nous avons réfléchi à l’ordre dans lequel nous les jouerions. Puis nous avons inventé une sorte d’épilogue qui reprend certains éléments du prologue. Le but des Fêtes vénitiennes reste de divertir, d’émerveiller et de charmer avec pour prétextes la beauté et le mystère qui caractérisent Venise. » explique Robert Carsen dans un entretien accordé à Agnès Terrier pour l’Opéra Comique, qui accueille la création de ce spectacle où la danse joue un rôle majeur.

Première avec le chorégraphe Ed Wubbe

« Dans Les Fêtes vénitiennes, opéra-ballet, l’effet du carnaval modifie le rapport de force entre comédie et danse, mais en même temps les danses sont moins longues : la confrontation est donc délicate, elle repose sur de nouveaux équilibres. Je cherchais un chorégraphe travaillant avec une compagnie établie. Scapino Ballet Rotterdam est la plus ancienne compagnie chorégraphique des Pays-Bas. À sa tête, Ed Wubbe mène un travail théâtral passionnant… La compagnie n’a jamais participé à un opéra. Je pense donc que la rencontre des chanteurs des Arts Florissants avec les dix danseurs de Scapino peut être fructueuse, d’autant que chaque interprète sera amené à tenir plusieurs rôles au cours du spectacle » poursuit le metteur en scène canadien. De la fosse où il retrouvera ses musiciens des Arts Florissants, William Christie dirigera une généreuse équipe vocale de premier plan composée de Emmanuelle De Negri, Élodie Fonnard, Rachel Redmond, Emilie Renard (sopranos), Cyril Auvity, Reinoud Van Mechelen, Sean Clayton (hautes contres), Marcel Beekman (ténor) et Marc Mauillon, François Lis, Geoffroy Buffière (basses).

 

J. Lukas

A propos de l'événement

Les Fêtes vénitiennes d’André Campra
du Mardi 27 janvier 2015 au Lundi 2 février 2015
Opéra Comique
1 Place Boieldieu, 75002 Paris, France

mardi 27, jeudi 29, vendredi 30 janvier et lundi 2 février 2015 à 20h Dimanche 1er février 2015 à 15h. Tél. 0 825 01 01 23. Places: 6 à 120 €.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra