La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Entretien Pierrette Dupoyet

Le théâtre, outil de connaissance

Le théâtre, outil de connaissance - Critique sortie Avignon / 2014 Avignon Théâtre Buffon
© B M Palazon Pierrette Dupoyet dans Jaurès assassiné deux fois.

Théâtre Buffon / Jaurès, assassiné deux fois ! Théâtre Albatros / Côté Rimbaud Théâtre La Luna / Tchaïkovsky, mon fol amour Texte, interprétation et mes Pierrette Dupoyet

L’auteure, metteure en scène et comédienne Pierrette Dupoyet transmet depuis plus de trente ans la flamme vilarienne avec une conviction sans faille. Cette année, trois spectacles sont à l’affiche, célébrant Jaurès, Rimbaud et, création 2014, Tchaïkovsky. 

Pourquoi voulez-vous mettre en lumière Tchaïkovski ?  Que vous inspire sa vie personnelle tumultueuse ?

Pierrette Dupoyet :  Les artistes savent mettre en lumière, en musique, en peinture, en romans, les vertiges qui nous habitent et tout ce qui fait la densité d’un chemin de vie. Tchaïkovsky  n’échappe pas à cette règle. Son déchirement entre  « honorabilité » et « passions violentes, mais réprouvées par la société bienpensante » n’est-il pas un problème actuel ? J’ai pour cet homme une tendresse particulière, ainsi que pour sa jeune épouse Antonina, que j’interprète. Elle aime  son époux à la folie et comprend qu’il ne portera jamais sur elle un regard d’amant. Elle va s’obstiner à le changer, et y perdra la raison. Le mystère qui règne sur la propre mort de Tchaïkovsky (suicide ? choléra ? assassinat ?…) m’a également passionnée dans la construction de ce spectacle. Le refuge qu’il a trouvé dans la musique a occasionné des œuvres d’une immense beauté.

« Le drame de chaque être qui face au vent qui se lève tente de rester debout ! »

Comment intervient la musique, et notamment la Symphonie n°6 dite Pathétique ?

P. D. : Tchaïkovsky a écrit la Symphonie N° 6, dite Pathétique juste avant sa mort. Quand on l’écoute avec attention, il me semble qu’on peut  y déceler l’annonce du destin fatal qui attend son créateur. La musique est un cœur vivant dans cette pièce. Les spectateurs reconnaîtront des extraits de plusieurs œuvres ainsi que  des créations de musiciens contemporains. Nous sommes les invités impuissants d’un drame qui se joue avec passion, démesure, désespoir… finalement le drame de chaque être qui face au vent qui se lève tente de rester debout !

Pourquoi avez-vous décidé de consacrer un spectacle à Jean Jaurès, homme politique hors pair ?

P. D. : Je m’intéresse aux grandes destinées, et plus particulièrement, aux êtres qui, par leurs écrits, leurs actes ou leurs combats, ont oeuvré au progrès de l’Humanité. Jaurès est de ceux-là. Il n’a eu de cesse d’améliorer le quotidien de ses concitoyens et avait une très haute idée de « La » Politique. Rigoureux, audacieux, orateur hors pair, il a pris la parole pour défendre ceux que l’on méprisait. Cent ans après  son assassinat, sa parole résonne encore car elle était pétrie d’humanisme et de bonté.

Comment avez-vous procédé pour façonner le portrait de Rimbaud ?

P. D. : Arthur Rimbaud m’accompagne depuis longtemps. Lorsque j’étais au lycée, je me souviens que le professeur de français nous avait dit « Arthur Rimbaud a tout écrit de sa poésie entre 10 ans et 19 ans. Il est mort à 37 ans ». Je me suis demandé ce qu’il avait fait entre 19 et 37 ans ! J’ai mis des années à fouiller, chercher, rencontrer des « rimbaldiens » documentés, et je suis partie sur ses traces à Djibouti puis en Ethiopie… J’ai attendu le centenaire de sa mort (1991) et j’ai créé un spectacle qui a été salué par les spécialistes de Rimbaud et missionné par les Affaires Etrangères. Côté Rimbaud m’a conduite sur les cinq continents, et jusque dans des prisons où sa vision de la liberté fait mouche à chaque fois.

 

Propos recueillis par Agnès Santi

A propos de l'événement

assassiné deux fois !, Côté Rimbaud, mon fol amour,
du Samedi 5 juillet 2014 au Dimanche 27 juillet 2014
Théâtre Buffon
18 Rue Buffon, 84000 Avignon, France

Avignon Off. Théâtre Buffon, 18 rue Buffon. Jaurès, assassiné deux fois ! Du 5 au 27 juillet à 11h30. Théâtre Albatros, 29 rue des Teinturiers. Côté Rimbaud, du 5 au 27 juillet à 14h30. Théâtre La Luna, 1 rue Séverine. Tchaïkovsky, mon fol amour, du 5 au 27 juillet à 17h45. Tél : 06 87 46 87 56.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes