La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Entretien Xavier Darcos

LE RESEAU CULTUREL FRANÇAIS DANS LE MONDE

LE RESEAU CULTUREL FRANÇAIS DANS LE MONDE - Critique sortie Avignon / 2013 Avignon
Xavier Darcos. © Bruno Klein.

En janvier 2011, Culturesfrance, institution chargée de promouvoir la culture française dans le monde, est devenue L’Institut Français. L’ancien ministre et ambassadeur, Xavier Darcos, en a pris la charge. Retour sur deux ans d’exercice de diplomatie culturelle. 

Quels sont les véritables enjeux de ce changement qui, d’une association régie par la loi de 1901, a fait un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) ? Votre mission est-elle, plus que de promouvoir,  de vendre la culture française à l’étranger ?

Xavier Darcos : La loi réformant l’action culturelle extérieure de la France  (juillet 2010) a créé un Etablissement public à caractère industriel et commercial, placé sous la seule tutelle du Ministère des affaires étrangères. Cet opérateur unique n’a qu’un but : donner au réseau culturel français (le 1er du monde) une efficacité plus grande et une visibilité accrue. Il a donc institué une marque commune, l’Institut français, signe de l’unité agissante d’un opérateur diplomatique chargé de mettre en œuvre une stratégie d’influence globale à travers la culture. L’Institut Français couvre donc un périmètre d’actions plus large que celui qu’avait Culturesfrance. Il a en charge des leviers nouveaux et essentiels, tels que le débat d’idées ou la promotion de la langue française. Car la diplomatie culturelle passe par des artistes, des créateurs, des écrivains, mais aussi par la langue et des valeurs propres à notre nation dans les domaines de la gouvernance, des droits de l’hommes, des relations Nord / Sud…

” Maintenir et moderniser notre omniprésence mondiale.”

Le nouveau statut vous permet-il de bénéficier de crédits budgétaires supplémentaires et de lever plus facilement des financements privés. Comment entendez-vous utiliser cette manne ?

X.D : L’établissement public a pu bénéficier, au moment de sa création, de rallonges budgétaires « exceptionnelles » pour lui permettre de se développer, selon deux axes. La diffusion et l’implantation de la marque Institut français dans le monde en constituent un. Ce travail est aujourd’hui accompli. L’enseigne Institut français est présente dans près de 100 pays. Le développement de projets numériques stratégiques en est un autre. C’est une priorité : développer  des  plateformes telles qu’ IF CINEMA (1) ou IF VERSO (2) qui accompagnent la dématérialisation des produits culturels, inventer des outils collaboratifs et des espaces de travail mutualisés pour tout le réseau. En deux ans, nous avons déjà développé une douzaine de projets, qui sont aujourd’hui au service de nos agents, des professionnels et des créateurs. A titre d’exemple, parmi nos principales réalisations dans ce domaine citons CULTURETHEQUE (3), IF MAPP (4)  IF MOBILE (5) ou encore notre webtv (6). Sur le plan géographique, nos priorités vont à l’Afrique, au bassin méditerranéen, aux nouveaux pays émergents de l’Asie et de l’Amérique du sud ainsi qu’aux grands pays prescripteurs d’Europe et d’Amérique du nord.

Quel est, selon vous,  aujourd’hui,  l’enjeu majeur de la présence française à l’international ?

X.D : Le premier enjeu vital, c’est de maintenir et moderniser notre omniprésence mondiale, grâce au maillage composé des instituts français et des alliances françaises. C’est le premier réseau culturel au monde, présent dans plus de 160 pays, ce qui nous donne une force de frappe et un rayonnement sans rival. Ensuite, il faut être réactif : jour après jour, pays après pays, le réseau est en alerte. Son personnel invente les moyens localement adaptés pour se faire connaître, coopérer, diffuser, seconder la création et les échanges. C’est un travail quotidien d’assimilation et de repérage qui crée la confiance avec les artistes, les opérateurs, les milieux professionnels. Cette fertile immersion, peu visible du grand public, est efficace et féconde. Les entreprises qui exportent l’ont d’ailleurs bien compris : nous sommes leur passe-partout.

Propos recueillis par Marie-Emmanuelle Galfré

(1)  – IF CINEMA, plateforme pour le téléchargement de films, documentaires, retransmissions de spectacles afin d’organiser les projections dans les Instituts français, Alliances françaises, Universités partenaires de l’Institut Français.

(2)  – IF VERSO, plateforme qui recense l’ensemble des titres, essais et fictions écrits en français et traduits, avec un réseau social, pour mettre en relation (en vue de traductions) les professionnels du livre, traducteurs, éditeurs et auteurs.

(3)  CULTURETHEQUE : mise de médiathèques en ligne qui offrent contenus, films, livres, musique, BD, presse,  que peuvent désormais proposer les médiathécaires à leurs abonnés dans leur pays.

(4)  IF MAPP : mappemondes virtuelles permettant de recenser tous les lieux de culture, de résidence ou d’enseignement du français dans le monde.

(5)  IF MOBILE : les lieux de rendez-vous de la culture française dans le monde, avec une géo-localisation par pays, accessible sur Appstore et Android.

(6)  INSTITUTFRANCAIS.TV, intégrant l’ensemble des vidéos produites par les instituts français dans le monde et indexées par chaînes thématiques ou géographiques.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes