La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Entretien Stefan Kaegi

Lagos Business Angels

Lagos Business Angels - Critique sortie Avignon / 2013 Avignon Auditorium du Grand Avignon-Le Pontet
© MuTphoto / Barbara Braun Lagos Business Angels, une vision du Nigéria aujourd’hui.

Auditorium du Grand Avignon – Le Pontet / de Rimini Protokoll

Publié le 26 juin 2013 - N° 211

Après notamment Cargo Sofia-Avignon et Mnemopark en 2006, Radio Muezzin en 2009, le collectif allemand Rimini Protokoll (Helgard Haug, Stefan Kaegi et Daniel Wetzel) revient au festival d’Avignon avec Lagos Business Angels. Une proposition qui nous amène à « tordre le cou aux idées reçues sur les rapports économiques Nord-Sud ».

« C’est la vie, finalement, qui offre les perspectives de théâtre les plus intéressantes. »

Quelle prise de conscience théâtrale a été à l’origine de la fondation de Rimini Protokoll, à la fin des années 1990 ?

Stefan Kaegi : Venant du journalisme, de la musique et des arts plastiques, Helgard Haug, Daniel Wetzel et moi-même avons commencé à nous intéresser au théâtre en le considérant comme un endroit de concentration et de communication : c’est-à-dire un endroit où l’on éteint son portable et où l’on ne se contente pas d’admirer le talent de quelques génies, mais où il peut exister une forme d’interaction – plus sociale et plus complexe – entre le spectacle et le public. Plutôt que d’inventer des fictions, nous aimons utiliser des événements, des personnages et des lieux réels. C’est la vie, finalement, qui offre les perspectives de théâtre les plus intéressantes. Et c’est joyeux de tenter de la déchiffrer…

Rangeriez-vous vos créations dans la catégorie du théâtre documentaire ?

St. K. : Nous observons la vie. Parfois, nous nous servons de matériaux documentaires, comme dans Radio Muezzin ou dans Mnemopark, qui traitait de la politique agricole de la Suisse. Et puis pour d’autres propositions, comme celles que nous présentons cette année à Avignon, il s’agit d’avantage de créer de la réalité que de tenter d’offrir un point de vue documenté sur une réalité existante.

Quel est le sujet de Lagos Business Angels ?

St. K. : Le Nigéria. En Europe, on regarde trop souvent ce pays uniquement comme un endroit de corruption et de chaos. Nous avons voulu changer cela et montrer que nous pouvons apprendre beaucoup de choses de ce pays et de ses entrepreneurs, qui se révèlent d’un dynamisme surprenant. Nous allons transformer l’espace théâtral en salon de commerce où le public passera de stand en stand, à la rencontre de femmes et d’hommes présentant leur métier.

Vous présentez, en votre nom propre, Remote Avignon. Pouvez-vous nous dire quelques mots sur ce projet ?

St. K. : Il s’agit d’une déambulation à travers la ville. Un groupe de cinquante personnes, munies de casques audio, marche dans les rues d’Avignon au rythme des instructions qui leurs sont données. Transformés en joueurs de jeux vidéo, ces promeneurs passent d’un niveau à un autre, et sont amenés à réfléchir au pouvoir de l’intelligence artificielle.

 

Entretien réalisé par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Lagos Business Angels
du Lundi 8 juillet 2013 au Vendredi 19 juillet 2013
Auditorium du Grand Avignon-Le Pontet
avenue Guillaume de Fargis, Le Pontet
Festival d’Avignon. Auditorium du Grand Avignon – Le Pontet. Les 14 et 17 juillet 2013 à 11h, les 15 et 16 juillet à 11h et 18h. Tél : 04 90 14 14 14. Durée 2h20. Spectacle en anglais, traduit en français.   Remote Avignon. Départ cimetière Saint-Véran, avenue Stuart-Mill. Le 8 juillet 2013 à 18h et 18h30 ; du 9 au 19 juillet à 10h30, 11h, 14h30, 15h, 18h et 18h30. Relâches les 13 et 14 juillet. Durée : 1h50. Spectacle en français ou en anglais.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes