La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Le Misanthrope

Le Misanthrope - Critique sortie Théâtre Fouesnant L’Archipel – Pôle d’action culturelle de Fouesnant-les Glénan
Le Misanthrope, une création collective dirigée par Rodolphe Dana. Crédit : Jean-Louis Fernandez

Tournée en France/de Molière / création collective dirigée par Rodolphe Dana

Publié le 26 septembre 2018 - N° 269

Pour sa deuxième création en tant que directeur du Centre dramatique national de Lorient, Rodolphe Dana fait ses premiers pas au sein du théâtre de Molière avec Le Misanthrope. Un spectacle disparate au centre duquel le comédien-metteur en scène endosse les habits d’Alceste.

Alors que les spectatrices et spectateurs s’installent dans la salle, Maxence Tual déambule parmi eux, affublé d’une perruque et d’un costume qui ont tout d’un accoutrement de clown. Il accueille l’une par un « Madame la Baronne… ! », l’autre par un « Cher ami, quel plaisir de vous revoir… ! », s’épanchant avec malice dans des compliments de circonstance. Quelques minutes plus tard, le comédien monte sur scène dans le rôle de Philinte pour prendre part à un Misanthrope aux accents bigarrés. Celles et ceux qui connaissent l’univers du Collectif Les Possédés (cofondé en 2002 par Rodolphe Dana, qui a pris en 2016 la direction du Centre dramatique national de Lorient) savent qu’il n’y a aucune chance que se révèle ici une version académique de la pièce de Molière. Car le comédien-metteur en scène, qui centre son travail sur le jeu d’acteur et la matière humaine qu’il investit, a l’habitude de s’octroyer les libertés nécessaires à la pleine résonance de son théâtre dans notre époque.

Les visions d’un rêve

Ce Misanthrope n’a ainsi rien de la rigueur classique. Composé de toutes sortes de tonalités, le spectacle interprété par Julien Chavrial, Rodolphe Dana, Katja Hunsinger, Emilie Lafarge, Marie-Hélène Roig, Antoine Sastre et Maxence Tual s’exprime à travers une forme de baroque contemporain. Un baroque excentrique, volontiers mal peigné, qui impressionne par de frappants clairs-obscurs et de jolis moments de comédie, mais peine à révéler la profondeur introspective de cette œuvre sur les écueils de l’amour et les compromissions de la vie en société. Rodolphe Dana, dans le rôle-titre, tente d’apporter un pendant dramatique aux facéties et aux éclats de farce que font surgir ses partenaires de jeu. Sans jamais vraiment parvenir à éclairer les vérités de son personnage. Comme les visions d’un rêve, les beautés et les instabilités de ce Misanthrope laissent une impression d’évanescence, d’authenticité inaccomplie.

 

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Le Misanthrope
du Mercredi 3 octobre 2018 au Vendredi 5 octobre 2018
L’Archipel – Pôle d’action culturelle de Fouesnant-les Glénan
1 rue des Iles, 29170 Fouesnant.

Durée de la représentation 2h10. Spectacle vu le 27 septembre 2018 au Centre dramatique national de Lorient. Tél. : 02 98 51 20 24. www.archipel.ville-fouesnant.fr


Egalement au Canal – Théâtre du Pays de Redon les 09 et 10 octobre 2018, au Quartz - Scène nationale de Brest du 16 au 20 octobre, au Théâtre du Champ au Roy à Guingamp les 9 et 10 janvier 2019, à L’empreinte - Scène Nationale de Brive/Tulle les 14 et 15 janvier, au Monfort Théâtre à Paris du 22 janvier au 1er février, à la Maison de la Culture de Bourges du 5 au 7 février, à la Scène Nationale d’Aubusson le 14 février, au Parvis - Scène nationale de Tarbes Pyrénées du 19 au 21 février, au Grand T à Nantes du 25 février au 2 mars, au Quai des Rêves à Lamballe les 7 et 8 mars.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre