La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

La Guerre des Salamandres

La Guerre des Salamandres - Critique sortie Théâtre Paris La Maison des Métallos
© Jean-Christophe Barbot La Guerre des Salamandres.

d’après Karel Čapek / adaptation Evelyn Loew / mes Robin Renucci

Robin Renucci porte à la scène le roman visionnaire de l’écrivain tchèque Karel Čapek (1890-1938) avec fantaisie et acuité.  

Réalité et fantasmagories. Fantaisie et gravité. Récit d’aventures et conte philosophique. Dystopie et satire. Le roman visionnaire de Karel Čapek, écrit en 1936 à la veille du désastre et à l’aube de progrès technologiques phénoménaux, a fourni à Robin Renucci un matériau foisonnant qu’il maîtrise à merveille. La fable relate une incroyable épopée qui met en scène les ravages de la cupidité humaine. Sur une petite île au large de Sumatra, un capitaine découvre le peuple des salamandres, « intelligentes, travailleuses, sociables, gentilles, et faciles à apprivoiser ». Bientôt livrées à l’emprise d’une multinationale, cotées en bourse, elles deviennent une main d’œuvre peu coûteuse et surexploitée, jusqu’à… la révolte. Outre la dénonciation d’un capitalisme sauvage et la chronique annoncée d’un désastre écologique, le texte, remarquablement adapté par Evelyn Loew, aborde aussi avec verve et acuité le rôle des médias et la manipulation de la vérité. Impeccablement rythmé, usant des artifices du théâtre avec science, la mise en scène parvient à orchestrer sans faillir les multiples facettes de l’intrigue et à faire écho aux enjeux pluriels qu’elle soulève en préservant sa fantaisie, sans jamais se faire moralisatrice ou didactique.

Un foisonnement maîtrisé

Evoquant le machinisme de Jules Verne, les ambiances du cinéma ou du théâtre expressionnistes, la naïveté de comics cocasses, la scénographie nous transporte dans un voyage bigarré à l’échelle mondiale : un café de Prague, une île avec sa plage, une assemblée d’actionnaires…  Avec en son centre une table-monde et aussi de parfaits accessoires, elle est un écrin idéal pour le jeu. Epoustouflants, les sept comédiens – Judith d’Aleazzo, Henri Payet en alternance avec Gilbert Epron, Solenn Goix, Julien Leonelli, Sylvain Méallet, Julien Renon, Chani Sabaty – interprètent une cinquantaine de personnages. La grande qualité du spectacle est d’allier une impeccable réussite formelle et un juste dévoilement des problématiques politiques et économiques, toujours redoutablement actuelles. Cet alliage souligne la tension qui se joue entre le progrès supposé et les dérives qui s’y rattachent. Comme dit l’auteur au public : « Dans un roman, même le désordre est en ordre. C’est ça qui est beau, c’est ça qui console de la vie ». Dans un roman, et aussi sur une scène de théâtre.

Agnès Santi

A propos de l'événement

La Guerre des Salamandres
du Mercredi 17 octobre 2018 au Dimanche 28 octobre 2018
La Maison des Métallos
94 rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris,

mardi, mercredi, vendredi à 20h, jeudi et samedi à 19h, dimanche à 16h. Durée : 1h40. Spectacle vu à Villeneuve en Scène à Avignon en juillet 2018. Tel : 01 47 00 25 20. www.maisondesmetallos.paris


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre