La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

L’art et la révolte

L’art et la révolte - Critique sortie Théâtre Saint-Quentin-en-Yvelines __Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines
Crédit : Agnès Mellon Légende : La figure d’Albert Camus inspire le poète rappeur Abd al Malik.

Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines / Adaptation libre de l’œuvre d’Albert Camus / musiques Bilal et Gérard Jouannest / textes et direction artistique Abd al Malik

Publié le 30 mars 2013 - N° 208

Tour de chant, déclamation poétique et acte théâtral mêlant la danse et la vidéo, le spectacle puisant à la source des grands thèmes camusiens échappe aux clichés. A la manière d’Abd al Malik. 

Commande du Grand Théâtre de Provence dans la cadre de Marseille-Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture, la création fut portée par une ambition conjointe,  celle de Dominique Bluzet, le directeur du Grand Théâtre, et de Catherine Camus, la fille de l’écrivain, le centenaire de la naissance d’Albert Camus coïncidant avec l’événement culturel européen. « Ils m’ont contacté », raconte Abd al Malik, «pour me proposer de travailler autour du Premier Homme. Mais j’avais une autre idée ». Dans la vie du slammeur rappeur franco-congolais, il est une autre œuvre du poète philosophe du XXème siècle qui tient une place à part : L’envers et l’endroit. « Je devais avoir 13 ans » se souvient-il, « lorsque j’ai lu ce livre. Ça a été comme une espèce de révélation. La préface que Camus a écrite vingt ans après la première édition du livre a toujours été pour moi une sorte de feuille de route. Un viatique, dans ma quête, en tant qu’homme de mots, d’une certaine vérité artistique ». Un   thème essentiel inspire les différentes pièces musicales écrites à partir de cette œuvre fondatrice : ce sera « L’art et la révolte ».

Une charge émotionnelle singulière

Autobiographique, la référence camusienne échappe à l’instrumentalisation et fait sens. Pour le chanteur lettré, Camus est “ un idéal dans la manière d’être artiste”. “J’ai surtout vu en lui, comme en moi, ce farouche besoin de représenter “son peuple “, de représenter les siens et, par eux, de chercher inlassablement le moyen de se connecter à tous.”Tout le talent du poète chanteur est d’être capable d’offrir en partage la charge émotionnelle singulière dont cette lecture a été, par lui, investie. Les valeurs défendues appuyées sur une description critique sans concession du réel trouvent dans le champ scénique un moyen d’expression privilégié transfigurant la violence de l’affect. La posture adoptée, débarrassée de tout effet superflu, se veut  proche de celle du porte-parole. La mise en scène théâtrale de ce concert en forme de long poème dramatique mis en musique combine les effets. Lumières, sons, vidéo, intermèdes dansés, jouent des nuances et des contrastes pour se mettre au service du propos qui, à de nombreux égards, tient dans cet adage: « Il faut se tenir debout ».

Marie-Emmanuelle Galfré 

A propos de l'événement

Abd Al Malik
du Mardi 9 avril 2013 au Mardi 9 avril 2013
__Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines
Place Georges Pompidou, 78180.
Le mardi 9 avril 2013 à 20h30. tél : 01 30 96 99 00. www.theatresqy.org

En tournée,   le vendredi 12 avril 2013 au théâtre de Suresnes Jean-Vilar, le mardi 16 avril 2013 au théâtre Jean-Vilar à Bourgoin Jallieu, le vendredi 19 avril 2013 à Châtillon dans le cadre du festival Chorus des Hauts-de-Seine, le mardi 7 mai 2013 au Centre Dramatique National d’Angers. Spectacle vu au Théâtre Nanterre-Amandiers.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre