La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Jazz / Musiques - Propos recueillis

Laika

Laika - Critique sortie Jazz / Musiques

Publié le 10 novembre 2008

Laika rencontre Billie Holiday

Née d’un père ivoirien et d’une mère hispano-marocaine à Paris en 1968, Laïka est l’une des personnalités les plus attachantes et puissantes de la scène vocale française. Fille du monde et du jazz, elle signe avec l’album « Misery » (chez Blujazz/Codaex) un hommage magnifique à Billie Holiday. Un beau dialogue à distance.

« Pendant des mois, je l’ai écoutée et réécoutée sans cesse. Pour la deviner, pour mieux la comprendre… Une vie sans père, une mère lointaine, condamne Billie à s’inventer une vie. C’est aussi ce qu’il me fallut faire. En Billie Holiday, je reconnaissais ma propre rage, le plus souvent contenue, mais qui heureusement se manifestait dans mon expression ; une douceur vraie aussi, et toujours la force d’être entière. La vie de Billie Holiday n’est qu’une succession de malheurs, une véritable tragédie. Comme elle, j’ai l’impression de porter une marque, celle du tragique. À la fois plus forte et plus fragile, elle avalait les mots et vous les crachait à la figure. Artiste et chanteuse insoumise, elle n’a jamais fui devant la vie, tout était pour aujourd’hui et rien pour demain. Peu de femmes se sont autant gaspillées. Pour moi, il ne s’agissait pas de refaire du Billie Holiday mais de lui rendre hommage. Quelques-unes des chansons que j’ai choisies n’en sont pas, ce sont d’abord des textes qui évoquent et rejoignent ma propre histoire. Ils font écho à mon passé, et quelques-uns – hélas – sont toujours d’actualité. Finalement, il n’y a pas grand-chose qui ait changé depuis le départ de Billie … L’ambiance du monde pèse toujours des tonnes. Ce répertoire est une respiration de quelques instants sur le fil de ma vie… "Strange Fruit" fut écrit par un homme blanc, juif et communiste, après avoir découvert une photo du lynchage de deux hommes noirs en 1930. Dix ans plus tard, les nazis inventaient "la Solution finale sur la question juive". Cette chanson évoque pour moi l’horreur de l’esclavage et annonce l’holocauste. Noire et juive, je lutte encore aujourd’hui pour me faire accepter… ».
 
JLC


Les 9 et 10 novembre à 21 h au Sunside dans le cadre du Festival Plus Loin. Tél. 01 40 26 21 25.
 

Et aussi : du 7 au 21 novembre, « Plus Loin Festival » au Sunset avec les autres artistes phares du label : Florin Niculescu, Eric Lelann, Pierre de Bethmann, Moutin Réunion, Pierrick Pedron, David El-Malek, Tigran Hamasyan et Boulou & Elios Ferré. Pour en savoir plus : www.sunset-sunside.com.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques