La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

L’Abattage rituel de Gorge Mastromas

L’Abattage rituel de Gorge Mastromas - Critique sortie Théâtre Orléans CDN Orléans
Crédit photo : DR

Publié le 25 octobre 2016 - N° 248

Maïa Sandoz met en scène la toute dernière pièce du dramaturge anglais Dennis Kelly, qui raconte l’histoire d’un monstre gangréné par l’argent et fait le procès tonique de l’ultralibéralisme.

« Le libéralisme produit des monstres déconnectés de l’humanité. »

Que raconte cette pièce ?

Maïa Sandoz : L’histoire assez classique de l’irrésistible ascension d’un gros salopard ! C’est Citizen Kane, c’est Faust… C’est l’ascension d’un homme qui réussit sa vie professionnelle, affective et familiale par la corruption et le mensonge. Dennis Kelly imagine un chœur antique pour raconter la vie de Gorge, de sa conception, en 1972, jusqu’en 2050, quand il a 80 ans. La pièce commence dans un passé que nous connaissons et nous projette dans l’avenir. On retrouve, avec cette pièce, la tradition anglaise des pièces moralistes, qui posent la question du bien et du mal, mais Dennis Kelly est un moderne : son théâtre – comme celui de Sarah Kane – est un coup de poing, à la dramaturgie assez dingue et dont le propos excède toute tentative moralisatrice. Il ne donne pas de réponses aux questions qu’il pose, mais il produit un débat immédiat. Qu’est-ce que la morale ? Est-on foncièrement bon ou lâche, quand on est bon ?

Qu’arrive-t-il à Gorge ?

M. S. : Petit, Gorge donnait de la valeur aux êtres humains. Il était gentil et intelligent. Mais Gorge fait toujours les mauvais choix ! A un moment de sa vie, encore guidé par une éthique, il refuse de payer une pipe et, du coup, reste vierge. Il abandonne alors cette éthique, et tout devient plus facile ; il ne s’embarrasse plus de rien, il entre dans le jeu du système capitaliste et devient adepte du néolibéralisme décomplexé. Le capitalisme est un système, le libéralisme est une idéologie. Ce personnage a des règles : si tu veux quelque chose, prends-le, mens s’il le faut, et si tu te fais démasquer, ce n’est pas grave ! Il commet donc des énormités avec un parfait sentiment d’impunité : le libéralisme produit des monstres déconnectés de l’humanité. L’histoire de Gorge est une métaphore de la société néolibérale : pour y vivre, il faut anesthésier une partie de son humanité.

Comment abordez-vous cette pièce ?

M. S. : C’est une traversée épique à travers un siècle, et on passe sans arrêt de la narration à l’action. L’aspect politique est le décor dans lequel Dennis Kelly pose son personnage. Mais cette pièce pose aussi une autre question qui m’intéresse beaucoup : celle de l’incarnation. Au fur et à mesure de la pièce, le chœur disparaît, Gorge avale tout. Il est comme le système néolibéral, qui récupère tout, même les choix alternatifs. Le sujet politique m’intéresse, évidemment, mais cette pièce est surtout un défi théâtral (et le fait que Kelly, par ailleurs scénariste pour le cinéma, choisisse de raconter cette histoire en faisant du théâtre est aussi politique !). Cette pièce permet de voyager à l’intérieur de l’incarnation et de la mise à distance, offrant une grande richesse de déploiement aux interprètes. J’ajouterais aussi que tout cela a l’air très sérieux, mais qu’il y a aussi beaucoup d’humour : la violence anglaise, un peu punk, un peu trash, est jubilatoire quand on se la coltine, car elle est drôle et surprenante.

Propos recueillis par Catherine Robert

 

A propos de l'événement

L’Abattage rituel de Gorge Mastromas
du Jeudi 3 novembre 2016 au Samedi 5 novembre 2016
CDN Orléans
Boulevard Pierre Segelle, 45000 Orléans, France

Théâtre Studio,
16, rue Marcelin-Berthelot,
94140 Alfortville. Du 8 au 20 novembre. Du lundi au vendredi à 20h30, le samedi à 16h et 20h30. Tél. : 01 43 76 86 56. Théâtre de Chelles, place des Martyrs de Chateaubriant, 77500 Chelles. Le 25 novembre à 20h30. Tél. : 01 64 21 02 10. Le 19 avril 2017 au Théâtre de Rungis et du 24 avril au 5 mai à la Manufacture des Œillets, Théâtre des Quartiers d’Ivry, CDN du Val-de-Marne.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre