La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

La Putain de L’Ohio

La Putain de L’Ohio - Critique sortie Théâtre Paris theatre de l'aquarium
Crédit : Christelle Cassard Légende : Laurent Gutmann, metteur en scène de La Putain de L’Ohio.

Théâtre de L’Aquarium / de Hanokh Levin / mes Laurent Gutmann

Publié le 29 octobre 2012 - N° 203

Laurent Gutmann met en scène La Putain de L’Ohio, du dramaturge israélien Hanokh Levin, au Théâtre de L’Aquarium. Une comédie crue traversée par les thèmes de la transmission, du sexe, de l’argent et de la mort.

Hanokh Levin n’était pas encore âgé de 30 ans lorsque ses premières satires politiques (Toi, moi, et la prochaine guerre ; Ketchup) firent scandale, dans l’Israël de la fin des années 1960. Dénonçant les conséquences des engagements militaires et politiques de son pays, cet écrivain à l’humour virulent avait, il faut bien l’admettre, tout pour choquer les consciences israéliennes. Devenu, dès le milieu des années 1970, l’une des figures à la fois les plus populaires et les plus controversées du théâtre israélien,  Hanokh Levin (disparu, en 1999, des suites d’un cancer) est l’auteur d’une œuvre à la fois grave et bouffonne, profonde et loufoque. Une œuvre abondante qui rend compte, à travers la mise en lumière d’une humanité complexe, de la dimension fortement tragi-comique de l’existence. Ainsi, dans La Putain de L’Ohio, les thèmes de la mort, du sexe, de l’argent et de la famille s’entrecroisent à l’occasion des mésaventures d’un couple père/fils grotesque et touchant. Un père et son fils amenés à solliciter les services d’une prostituée particulièrement dure en affaires.

Rêvons sans plus tarder

« Le sexe est un des motifs centraux de cette pièce, explique le metteur en scène Laurent Gutmann, et l’outrance avec laquelle Levin l’aborde est extraordinairement drôle ; mais le sexe n’en est pas le sujet, il est ici toujours objet, et avant tout objet de transactions financières. Car la grande affaire, c’est l’argent, et à travers l’argent, c’est la mort. Dépenser de l’argent, c’est assumer une perte [nous renvoyant] à la vie qui, seconde après seconde, s’écoule de nos corps et nous conduit inexorablement à la mort. Chez Levin, la dépense est toujours somptuaire, et si on est radin, ce n’est pas parce qu’on ne veut pas jouir de la vie, mais bien parce que l’on refuse de mourir. » Ainsi, Hoyamer et son fils rêvent d’un monde au sein duquel le sexe serait gratuit. Un monde qui ressemblerait à celui dans lequel vit la putain de l’Ohio, une prostituée tellement riche qu’elle offre son corps sans demander le moindre centime en retour. Comme le disait Hanokh Levin, si le prix à payer pour rendre notre existence et la perspective de notre fin supportables est de confondre notre vie avec nos rêves, alors, n’attendons pas : rêvons sans plus tarder.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

La Putain de L’Ohio
du Jeudi 8 novembre 2012 au Vendredi 30 novembre 2012
theatre de l'aquarium
route du champ de manœuvre, 75012 Paris.
Théâtre de L’Aquarium, La Cartoucherie, route du champ de manœuvre, 75012 Paris. Du 8 au 30 novembre 2012. Du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 16h. Tél. : 01 43 74 99 61 ; www.theatredelaquarium.com.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre