La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre

George Dandin

George Dandin - Critique sortie Théâtre
Crédit photo : Pierre Grosbois Légende : « George Dandin (Vincent Berger) et Angélique (Delphine Hecquet) dans la mise en scène de Jacques Osinski. »

Tournée
Critique / Région

Centre dramatique national des Alpes – MC2 Grenoble / de Molière /
mes Jacques Osinski

Publié le 29 octobre 2012 - N° 203

Cruelle et incisive, la comédie impertinente de Molière fait mouche dans l’ambiance noire, urbaine et polar de Jacques Osinski. 

Le sort en est jeté : George Dandin, anti-héros de la comédie de Molière, est condamné à souffrir une infortune complète. Paysan cossu qui a voulu prétendre à une condition autre en épousant une demoiselle, il est  le narrateur lucide et insoumis de l’inconfort de son titre d’époux, qu’il aimerait sauvegarder. Le malheureux trépigne d’impatience dans la sottise de s’être aliéné une famille de la noblesse. La scène de condamnation qui aurait dû dévoiler les aveux coupables de l’infidèle Angélique est répétée trois fois avec cynisme dans l’intrigue de Molière, sans que la supercherie ne soit authentifiée. Reste pour le mari à convaincre ses beaux-parents, les petits nobles Sotenville, de l’infidélité filiale afin qu’il puisse retirer ses billes de ce triste contrat d’affaires : « Marchand qui perd ne peut rire ». Savant à ses dépens, il aurait dû s’allier « en bonne et franche paysannerie ». Mais il est trop tard, et l’espiègle et maladroit Lubin en rajoute pour que le cocu soit convaincu de la perfidie de l’épousée et de son amant Clitandre (Clément Clavel), courtisan et damoiseau. Angélique (Delphine Hecquet) est une réplique soft de Dom Juan dont le cœur parle avec franchise : comment rompre avec le commerce des vivants quand on veut jouir des quelques bons jours que donne la jeunesse ?

La métaphore de l’ascenseur social

Le couple souriant des valets, Lubin (Grégoire Tachnakian, lumineux et poétique) et Claudine (Delphine Cogniard), est une réplique amusée des maîtres. Dans la mise en scène de Jacques Osinski – directeur du Centre dramatique des Alpes à Grenoble -, Dandin marginalisé est son propre interlocuteur, le confident de sa conscience, auquel il associe le public. Face à l’existence décalée de ce pantin désenchanté (Vincent Berger, acteur et mime, côté Chaplin), la scénographie de Christophe Ouvrard élève des murs immenses de hall froid d’immeuble dont les portes d’appartements citadins restent closes. L’époux et le diseur de fleurettes sont voisins. Le premier, bafoué par la nuit et le recours malhabile à des chandelles tremblantes, ne parvient pas à entrer dans sa demeure en maître, tandis que le second s’y emploie avec bonheur. Quant aux parents Sotenville (Christine Brücher et Jean-Claude Frissung, sûrs de leur bon droit), ils sont les locataires d’un ascenseur de métal et d’acier, la métaphore de l’ascenseur social rêvé par Dandin et qui n’a pas fonctionné. Le « monte-plat » véhicule plutôt l’hypocrisie, les préjugés et la complaisance face au pouvoir et à l’argent. Entre les actes, la musique de pastorale de George Dandin par Lully créée pour la célébration de la paix d’Aix-la-Chapelle en 1668, insuffle sa beauté aérienne. Un spectacle de théâtre vivant, un vrai divertissement.

 

Véronique Hotte

A propos de l'événement

du Vendredi 9 novembre 2012 au Lundi 17 décembre 2012


Du 9 au 17 novembre, Théâtre de la Croix Rousse à Lyon. Les 20 et 21 novembre, Théâtre du Vellein, Villefontaine. Le 27 novembre, Le Carreau, Scène nationale de Forbach. Le 30 novembre, Théâtre Jean Vilar de Suresnes. Les 4 et 5 décembre, Théâtre d’Évreux, Scène nationale Evreux-Louviers. Le 11 décembre, Le Salmanazar, Théâtre Gabrielle Dorziat, Épernay. Le 13 décembre, Théâtre de la Madeleine, Scène conventionnée, Troyes. Le 18 et 19 décembre à la Maison de la Culture d’Amiens. Le 21 décembre au Bateau Feu, Scène nationale de Dunkerque. Spectacle vu au CDN des Alpes – MC2 à Grenoble.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre