La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Agenda

La Philosophie dans le boudoir

Dans ce quatuor, Gilles Jobin resserre la danse sur le continuum du mouvement et la personnalité des danseurs.

Publié le 10 avril 2007

Pensant que la meilleure façon de rendre justice à Sade est de porter ses
écrits au théâtre, Christine Letailleur met en scène et adapte La Philosophie
dans le boudoir
, texte qu?elle envisage comme « un divertissement de
l’esprit et non comme une ?uvre pornographique
 ».

Une jeune femme aux m’urs dissolues, son frère et un « libertin des plus
corrompus 
», entreprennent de faire l’éducation érotique d’une jeune vierge
de 15 ans ayant jusque-là vécu selon les principes chastes et vertueux inculqués
par sa très pieuse mère. ?uvre romanesque sortie de l’imaginaire du Marquis de
Sade, La Philosophie dans le boudoir développe une dialectique du désir
et de la liberté à travers les expérimentations voluptueuses de cette petite
société du XVIIIème siècle. « Je ne montrerai pas les actes de copulation ou
de fornication sur le plateau 
», assure Christine Letailleur, « ce qui
est pour l’oreille ne doit pas faire double emploi avec ce qui est pour l’?il 
».
Travaillant à « un jeu de cache-cache, de montré et de non montré », la
metteure en scène n?en a pas moins pour ambition de « fouiller l’être, dans
tous ses replis 
», d’accompagner Sade dans sa quête de l’intime, de ce
qu’elle-même appelle « la vie en ses secrets ».

M. Piolat Soleymat

La Philosophie dans le boudoir, du Marquis de Sade ; mise en scène et
adaptation de Christine Letailleur. Du 4 au 20 mai 2007. Du mercredi au samedi à
20h30, le mardi et le jeudi à 19h30, le dimanche à 16h00. Théâtre de
Gennevilliers, 41, avenue des Grésillons, 92230 Gennevilliers. Réservations au
01 41 32 26 10.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre