La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Entretien / Serge Teyssot-Gay

Kit de survie

Kit de survie - Critique sortie Avignon / 2016 Avignon Festival d’Avignon. Cour du Musée Calvet
Le guitariste Serge Teyssot-Gay, ex-Noir Désir, dans le In pour trois soirs. © Jean-Luc Caradec / F451 productions

COUR DU MUSEE CALVET / CONCERT

Depuis l’arrêt de Noir Désir en 2003 puis 2010, Serge Teyssot-Gay, l’ex-guitariste et co-fondateur du groupe, n’en finit pas de susciter de nouveaux groupes et projets. Parmi ceux-ci Interzone (invité en version Extrended dans le In en 2014), puis Zone Libre avec Cyrille Bilbeaud (batterie). La dernière mouture de ce projet Zone Libre PolyUrbaine, qui comprenait les rappeurs-poètes Mike Ladd et Marc Nammour, élargit  encore sa palette sonore pour donner naissance à Kit de Survie (en milieu hostile) marqué par l’arrivée d’Akosh Szelevenyi (saxophone) et Médéric Collignon (cornet, saxhorn, bugle), deux cuivres qui dézinguent.

Comment est né ce projet « Kit de survie » ? 

Serge Teyssot-Gay : Kit de Survie est la suite de Zone Libre PolyUrbaine, dont l’origine est un désir de mixages de rythmes impairs, polyrythmies et riffs de rock, en écho à la mixité de nos zones urbaines. Kit de Survie veut refléter la poésie du vivant en cultivant la jubilation de la complexité, la diversité et les mélanges épicés, veut hybrider les langues, les idées et les histoires des habitants des milieux urbains, et associer le groove qui danse à l’exploration en tous sens.

« Kit de survie » est-il un appel au secours ?

S. T.-G. : Non. Plutôt une proposition d’outils pour gagner une zone libre, s’extraire du terrain hostile qu’est le monde  dominé par les corporations des pétrochimies, des armements, et des puissances financières, dont la présence tentaculaire infiltre les états. On peut penser à la menace que représente le TTIP, traité transatlantique en cours de négociation. Les puissances d’argent tuent les acquis sociaux, mais aussi la diversité culturelle, en standardisant, uniformisant, normalisant. Créer en zone libre consiste à jouer, chercher, penser en dehors des normes marchandes pour échapper à cette chape de plomb.

« Créer en zone libre consiste à jouer, chercher, penser en dehors des normes marchandes. »

Comment avez-vous choisi les musiciens de ce projet ?  

S. T.-G. : Mes projets prennent souvent naissance dans l’admiration que je porte à des personnes pour leur travail artistique mais aussi politique au sens large. Je les connaissais tous pour avoir déjà travaillé avec eux individuellement. Je leur ai demandé de travailler en duos, attendant de chaque duo une émulation pour nourrir l’ensemble, avec une totale liberté de création. Au final, chacun prend sa place, sans intervenir dans la spécialité de l’autre, et par juxtaposition des singularités très fortes des musiciens et rappeurs se créent de nouvelles expressions.

 

Propos recueillis par Jean-Luc Caradec

A propos de l'événement

Kit de survie
du Mardi 19 juillet 2016 au Vendredi 22 juillet 2016
Festival d’Avignon. Cour du Musée Calvet
65 Rue Joseph Vernet, 84000 Avignon, France

Les 19, 20 et 21 à 22 h. Tél. 04 90 14 14 14. Egalement dans la Cour du Musée Calvet : “99” de Marc Nammour, le 22 juillet à 22 h.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes