La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Katerina Ismaïlova

La Corde, Soif et L'Endroit marqué d'une croix sont trois courtes pièces de jeunesse d'Eugène O'Neill, très peu représentées, que Guy Freixe propose de faire découvrir dans un triptyque inégal. Les déchirures intimes du futur Prix Nobel et les échos d'une société en pleine mutation imprègnent déjà des écrits qui manquent parfois de puissance dramatique.

Publié le 10 mars 2007 - N° 146

À la tête d’une distribution de haut vol et de l’Orchestre National de
France, le jeune et énergique Tugan Sokhiev dirige deux représentations de
l’opéra de Chostakovitch en version de concert.

Créé avec succès en 1934 puis retiré de l’affiche après la dénonciation par
la Pravda de son indécence, Lady Macbeth de Mzensk, chef-d’?uvre
de Dmitri Chostakovitch, ne reparut sur les scènes soviétiques qu’en 1963, dans
une version révisée et rebaptisée Katerina Ismaïlova. S’il gomma
quelques-uns des traits les plus crus tant du livret que de la partition, le
compositeur en profita surtout pour donner à l’orchestration des couleurs plus
flamboyantes encore. La distribution a une teinte très pétersbourgeoise avec de
nombreux habitués du Théâtre Mariinski, dont le grand Vladimir Grishko
(Sergueï). La soprano Solveig Kringelborn, réputée pour ses interprétations de
Mozart, Wagner et Strauss, s’est elle aussi plusieurs fois confrontée à la
fougue du rôle-titre. Quant à Tugan Sokhiev, il est ici dans son répertoire de
toujours.

J.G. Lebrun

Jeudi 8 et samedi 10 mars à 19h30 au Théâtre des Champs-Élysées. Tél. 01 40
28 28 40. Places : 10 à 65 ?.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra