La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis

Jeunesse

Jeunesse - Critique sortie Théâtre Bagnolet Théâtre de l’Echangeur
Guillaume Clayssen © Victor Clayssen

d’après Joseph Conrad / adaptation, traduction et mes Guillaume Clayssen

Guillaume Clayssen fait de l’épopée maritime de Conrad un spectacle à la croisée du théâtre et du cirque.

« L’histoire de Jeunesse est celle d’un marin à la retraite de la marine marchande qui raconte sa première traversée vers l’Orient, une traversée totalement épique et folle. C’est une parabole très concrète et organique sur ce qu’est la jeunesse car l’histoire raconte au fond la manière dont on peut vivre des mésaventures folles sur un bateau qui manque de couler à chaque instant et vivre cela comme une aventure fantastique. En quoi notre jeunesse transforme-t-elle notre manière d’être au monde ? Notre vision des événements qui peuvent être catastrophiques mais vécus par cette jeunesse pleine d’illusions romanesques comme un combustible de la vie elle-même ? En lisant la nouvelle (je l’ai lue d’une traite), j’ai eu l’impression d’avoir moi-même fait la traversée du jeune Marlow. Ce souffle incroyable, ce rythme, cet aspect presque rimbaldien, ce mélange d’aventures et de poésie m’ont complètement transporté physiquement. Cette succession de dangers que raconte Conrad, cette manière dont le corps est sens dessus dessous, affrontant toutes les folies climatiques de cette épopée, ont tout de suite ouvert mon imaginaire de metteur en scène vers une autre discipline que le théâtre : le cirque.

Le cirque pour couper le souffle des spectateurs

Parce que l’écriture de Conrad avait presque touché mon système respiratoire, il fallait que je trouve les moyens concrets de couper le souffle des spectateurs. De l’embarquer. Assez vite, cette idée d’embarcation s’est révélée une sorte de boussole avec la création d’un équipage artistique au plateau comprenant un comédien, deux acrobates, un créateur son et un créateur lumières. Tous font partie d’un même bateau qui est le spectacle. Un autre point capital est la fraternité incroyable entre le cirque et la marine. Les circassiens, comme les marins, mettent leurs vies en danger. Mais ils demeurent dans un rapport au danger pas du tout inconscient ou irresponsable, au contraire : pendant des millénaires, les marins ont élaboré des mesures de sécurité qui ont beaucoup inspiré les gens de théâtre ou de cirque. Le danger leur permet de se sentir vivants, mais nul n’est plus vigilant qu’un marin ou qu’un acrobate. Cette vigilance, c’est ce qui fait aussi toute la puissance physique de ces artistes ou de ces aventuriers. Quand on voit des acrobates au plateau, ils ont une présence physique sur scène fabuleuse, qui fait penser au Funambule de Genet. »

 

Propos recueillis par Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

Jeunesse
du Jeudi 27 septembre 2018 au Samedi 6 octobre 2018
Théâtre de l’Echangeur
59 avenue du général de Gaulle, 93170 Bagnolet.

Tél. : 01 43 62 71 20. Durée estimée : 1h30. Dès 13 ans.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre