La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Entretien

Imperfecto de Jann Gallois et David Coria. Rencontre avec Jann Gallois

Imperfecto de Jann Gallois et David Coria. Rencontre avec Jann Gallois - Critique sortie Danse Paris Théâtre National de la Danse de Chaillot
Jann Gallois © Agathe Poupeney

Entretien / Jann Gallois
Théâtre National de la Danse de Chaillot / chor., mise en scène et costumes Jann Gallois et David Coria

Publié le 20 janvier 2022 - N° 296

David Coria, étoile montante de la scène flamenca, et Jann Gallois, chorégraphe et danseuse surdouée qui hybride hip hop et contemporain, fusionnent leurs univers pour créer Imperfecto.

Comment avez-vous rencontré David Coria ?

Jann Gallois : C’est Didier Deschamps (directeur de Chaillot jusqu’à la saison dernière ndlr) qui nous a proposé cette création à quatre mains. Nous ne nous connaissions pas du tout et nous nous sommes tout de suite très bien entendus. Nous sommes de la même génération et avons des parcours assez similaires, marqués par le désir de s’émanciper de codes, d’une formation de musicienne classique de mon côté, du flamenco traditionnel du sien. David et moi aimons tous les deux les prises de risque, aller vers ce qui peut nous déstabiliser. Nous avons pris beaucoup de plaisir à créer ensemble.

« Nous avons décidé de mettre en avant la fragilité qu’il y a en chacun de nous et d’en rire. »

Quelle est la thématique de cette création ?

J.G. : Nous avons décidé de travailler sur l’imperfection, de mettre en avant la fragilité qu’il y a en chacun de nous et d’en rire. Dans Imperfecto, nos deux personnages parlent de leurs défauts et tant bien que mal cherchent à trouver un équilibre pour se comprendre, pour se pardonner, ils partagent le désir profond de vivre ensemble un moment joyeux. Nous nous sommes basés pour cette création sur les sept péchés capitaux, il y a donc sept tableaux que nous interprétons en fusionnant nos univers. Nos gestuelles se marient très bien dans leur exigence rythmique, dans leur précision, dans leur puissance explosive et retenue. Cette fusion a été un outil de créativité évident et ce fut touchant de nous rendre compte que si nous avions deux esthétiques différentes nous parlions finalement la même langue.

Cette fusion se retrouve-t-elle également dans la musique ?

J.G. : Oui, il était important que la musique soit aussi représentative de nos deux univers. Trois musiciens virtuoses avec lesquels nous avons composé la partition du spectacle nous accompagnent sur scène. Il y a David Lagos qui est un chanteur flamenco d’une présence remarquable, le pianiste Alejandro Rojas qui transforme son instrument, recherche différentes sonorités à l’aide de divers outils, et le percussionniste Daniel Suarez qui travaille avec une batterie classique et toutes sortes d’objets de percussion. Nous sommes là aussi dans un voyage entre le flamenco et une pulsation qui peut être celle du hip hop ou de l’électro.

 

Propos recueillis par Delphine Baffour

A propos de l'événement

Imperfecto
du vendredi 11 février 2022 au dimanche 13 février 2022
Théâtre National de la Danse de Chaillot
1 place du Trocadéro, 75016 Paris

Le 11 février à 20h30, le 12 à 21h30, le 13 à 15h30.


Tél. 01 53 65 30 00.


www.theatre-chaillot.fr.


Durée : 1h10.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

[sibwp_form id=1]

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse