La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

La saison classique en France

Philippe Boesmans et Luc Bondy : un tandem cohérent

Philippe Boesmans et Luc Bondy : un tandem cohérent - Critique sortie
Le compositeur Philippe Boesmans et son librettiste Luc Bondy : cinq opéras à leur actif. Photo : Herman Ricour

Publié le 2 octobre 2009

Le compositeur belge et le metteur en scène suisse travaillent ensemble depuis plus de quinze ans, jalonnés par quatre magnifiques ouvrages lyriques.

Depuis La Ronde, son deuxième opéra, créé en 1993 au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles, Philippe Boesmans (né en 1936) ne s’est jamais départi de son goût pour les grandes œuvres littéraires, qui lui fournissent la matière d’ouvrages lyriques inventifs, même s’ils conservent une structure relativement classique. Il s’agit bien là d’opéra, non de théâtre musical, dans l’acception d’expérimentation formelle que revêt l’expression. La théâtralité cependant est indéniable dans chacun des ouvrages, que ce soit La Ronde (d’après Arthur Schnitzler), Le Conte d’hiver (d’après Shakespeare), Julie (d’après August Strindberg) ou, dernièrement, Yvonne, princesse de Bourgogne (d’après Witold Gombrowicz). Sans doute peut-on y reconnaître la trace de la collaboration suivie, depuis La Ronde, avec Luc Bondy, à la fois librettiste et metteur en scène. Philippe Boesmans et Luc Bondy reforment ainsi en quelque sorte le couple mythique du compositeur et de son librettiste, comme aux époques de Mozart et Da Ponte, de Verdi et Piave ou de Strauss et Hofmannsthal – une complicité rassurante à l’heure où de nombreux compositeurs cherchent vainement un livret adéquat pour leurs désirs d’opéra.

J-G. Lebrun

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant