La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

La musique contemporaine : histoire et évolution

Minimalisme

Minimalisme - Critique sortie
Légende : Terry Riley © Stuart Brinin

Publié le 15 novembre 2013

Comme le jazz, le minimalisme est un courant musical fondamentalement américain. Il se construit en quelques années, vers le milieu […]

Comme le jazz, le minimalisme est un courant musical fondamentalement américain. Il se construit en quelques années, vers le milieu des années soixante. Œuvre fondatrice, In C (1964) de Terry Riley, revendique l’abandon de la complexité dans l’écriture – telle qu’elle pouvait être pratiquée par les avant-gardes européennes des années cinquante. Ainsi, In C se présente-t-elle sous la forme d’une collection de 53 phrases – réunies sur une seule page de partition – que les musiciens (les instruments sont indéterminés) jouent en les répétant autant qu’ils le souhaitent. La répétition est ainsi au cœur de l’esthétique minimaliste, à laquelle se rallie presque aussitôt le compositeurs Steve Reich (né en 1936), qui développe dans son œuvre le procédé du « déphasage » : un même thème est joué en boucle par deux musiciens, mais selon des tempos légèrement différents, provoquant un décalage grandissant, moteur du déroulement temporel de la musique. Philip Glass complète peu après le trio des « pères fondateurs » du minimalisme, dans des œuvres auxquelles il donne souvent une ampleur démesurée (Music in twelve parts, 1974). Les formules rythmiques répétitives du courant minimaliste ont depuis été intégrées dans des œuvres qui s’en éloignent par leur recours à une orchestration et un discours tonal renouant avec la tradition romantique, comme chez le californien John Adams (né en 1947). À partir des années soixante-dix, la musique minimaliste s’exporte en Europe, de façon précoce à l’Est, avec le Polonais Henryk Górecki (Troisième Symphonie en 1976) ou l’Estonien Arvo Pärt (Fratres, 1977).

 

JGL

 

À écouter :

Terry Riley, In C, dir. Paul Hillier (Da Capo)

Steve Reich, Drumming, dir. le compositeur (DG)

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant