La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

La musique Baroque en France

Les Folies Françoises, une dynamique collective

Les Folies Françoises, une dynamique collective - Critique sortie
Légende : Patrick Cohën-Akenine et les Folies Françoises. Sans chef, l’ensemble est pensé comme une grande formation de musique de chambre. Photo DR

Publié le 10 juillet 2008

Les Folies Françoises, une dynamique collective

Derrière le violoniste Patrick Cohën-Akenine, de jeunes musiciens revendiquent un style de travail fidèle à celui de l’époque baroque.

Interpréter le répertoire baroque en travaillant et répétant comme les musiciens de cette période, telle est la singularité des Folies Françoises. Leur méthode : abandonner les habitudes des grands ensembles dominant la scène musicale pour travailler dans la réactivité, l’échange permanent et, surtout, sans chef. Ainsi, les solistes suivent l’exemple de Vivaldi qui, de son violon, dirigeait ses musiciens. C’est cet esprit chambriste qui fait des Folies Françoises un ensemble atypique. Quelquefois déconcertantes, leurs prestations revendiquent à coup sûr un juste retour aux sources.
 
A. Helmbacher

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant