La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

SPÉCIAL OPÉRA

Des voix mises aux voix

Des voix mises aux voix - Critique sortie Classique / Opéra
Natalie Dessay, première lauréate et désormais Marraine du Concours Voix Nouvelles. © D. R.

CONCOURS

Publié le 27 septembre 2017 - N° 258

C’est souvent là que se cristallisent les nouveaux talents… Coup de projecteur sur deux compétitions importantes : en France, Voix Nouvelles, manifestation organisée par le Centre Français de Promotion Lyrique, et au niveau international, le prestigieux Opéralia, tremplin des stars, porté par le grand Placido Domingo.

Depuis 1988, le Centre Français de Promotion Lyrique et la Fondation Orange organisent le concours Voix Nouvelles pour découvrir et révéler de nouveaux talents sur un vaste territoire francophone, de la France métropolitaine aux DOM-TOM mais aussi en Belgique, en Suisse et au Canada. Après trois premières éditions, en 1988, 1998 et 2002, une quatrième édition est en cours qui aboutira en 2019 à la proclamation d’un nouveau palmarès issu de l’audition de pas moins de 1000 voix (de moins de 32 ans), avant la compétition en tant que telle prévue en janvier et février 2018 à l’Opéra de Massy puis à l’Opéra Comique. Natalie Dessay, qui fut la première lauréate de Voix Nouvelles en 1988, sera la marraine de cette prochaine promotion. Le concert des lauréats aura lieu le 24 septembre 2018 au Théâtre des Champs-Elysées.

Une compétition féconde

C’est au grand ténor espagnol Placido Domingo, immense voix de son temps mais aussi chef d’orchestre, mécène et musicien-citoyen du monde engagé pour l’éducation musicale, que revient l’idée du Concours Opéralia. Une manifestation de prestige fondée en 1993 avec pour missions de découvrir, révéler puis accompagner de jeunes chanteurs d’exception, vocalement admirables, remarquables aussi par leur personnalité et leur tempérament, et donc aptes à devenir de grands artistes de scène. Une compétition qui fait des miracles ! Depuis presque un quart de siècle, ce concours a révélé nombre de voix désormais célèbres : Inva Mula, Nina Stemme, Sonya Yoncheva, Joyce DiDonato, Ludovic Tezier, Rolando Villazón ou Stéphane Degout furent de celles-là. Si c’est une française, la magnifique soprano Elsa Dreisig qui avait remporté l’an passé au Mexique le premier prix féminin, aucune voix hexagonale n’est au palmarès de l’édition 2017, qui s’est tenue cet été sur la scène de l’Astana Opera au Kazakhstan. Parmi les quarante jeunes chanteurs puis quatorze finalistes retenus par le Concours, les deux principaux gagnants furent cet été la soprano roumaine Adela Zaharia et le ténor sud-africain Levy Sekgapane, empochant chacun 30.000 dollars américains et surtout bien des promesses d’engagement sur les plus grandes scènes lyriques internationales. Adela Zaharia n’est pas attendue cette saison en France mais sera très présente sur les scènes allemandes (Düsseldorf, Francfort et Berlin) tandis que Levy Sekgapane sera à découvrir ou redécouvrir cet hiver dans le rôle du Conte d’Almaviva du Barbier de Séville à l’Opéra Bastille. La prochaine édition d’Opéralia devrait avoir lieu pour la troisième fois de son histoire sur le continent asiatique, en Corée du Sud.

 

J. Lukas

A propos de l'événement

Des voix mises aux voix


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra