La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Entretien Michèle Noiret

Hors-champ : un pas de deux entre danse et image

Hors-champ : un pas de deux entre danse et image - Critique sortie Danse Paris Théâtre national de Chaillot
Michèle Noiret

Théâtre de Chaillot / chor Michèle Noiret

Publié le 25 avril 2013 - N° 209

Hors-champ, la prochaine création de Michèle Noiret, approfondit encore sa recherche sur les procédés cinématographiques : c’est une « danse-cinéma » qu’il s’agit d’inventer. 

« L’enjeu est de parvenir à former un duo avec le cameraman. »

D’où vient votre intérêt pour le monde de l’image ?

Michèle Noiret : J’aime cette sensation que l’on a souvent au cinéma : être happé dans un monde autre. C’est une sensation que l’on a plus rarement au spectacle, qui est un univers plus concret, où le public et les artistes partagent le même lieu. Les procédés cinématographiques sont pour moi une façon de créer un autre rapport à l’espace et au temps : prolonger le parcours des danseurs, dans les coulisses ou même plus loin… Explorer le « hors-champ ».

Comment ce projet va-t-il se concrétiser ?

M. N. : Un cameraman se déplacera sur scène, et suivra les interprètes. Je travaille avec le cinéaste Patrick Jean : je lui parle de ce que j’ai en tête, de la scénographie, il rebondit en proposant une forme de scénario, qui me donne de nouvelles idées… Les difficultés résident dans les contraintes techniques : on ne peut pas construire le spectacle en studio puis « ajouter » les caméras. Il faudrait pouvoir répéter dans une salle qui permette à la fois de danser, de filmer et de projeter des images… Il nous faut inventer simultanément une pièce et un mode de travail inédit.

Cette « danse-cinéma » modifie-t-elle le travail des danseurs ?

M. N. : Il faut apprendre à se repérer par rapport au cadre, trouver la bonne relation à la caméra (même si l’on danse « comme si elle n’était pas là », elle est là !) et à l’image projetée : lorsque ce que l’on fait est projeté « en temps réel », c’est parfois très perturbant. Mais l’image peut aussi devenir une source de stimuli, auxquels le danseur répond sur le vif : il développe une capacité à réagir instantanément, qui ouvre des portes nouvelles à l’interprétation. L’enjeu est de parvenir à former un duo avec le cameraman : un pas de deux, dans lequel chacun tient compte de son partenaire.

 

Propos recueillis par Marie Chavanieux

A propos de l'événement

Hors-champ
du Mardi 14 mai 2013 au Jeudi 16 mai 2013
Théâtre national de Chaillot
1 Place du Trocadéro, 75116 Paris
Du 14 au 16 mai 2013 à 20h30. Tél : 01 53 65 30 00.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse