La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Hommage à Jélyotte

Hommage à Jélyotte - Critique sortie Classique / Opéra
Le haute-contre Anders J. Dahlin fait revivre le personnage et la voix de Jélyotte, interprète et créateur des œuvres de Jean-Philippe Rameau, le 31 mars à 20 h à l’Opéra Comique.

Publié le 10 mars 2009

Haute-contre et ensemble baroque

Les Talens Lyriques et Christophe Rousset rendent hommage au célèbre haute-contre, créateur des œuvres de Rameau.

En marge des représentations de Zoroastre de Rameau (voir en rubrique « Opéra »), l’Opéra Comique propose comme toujours une série de « rumeurs », moments musicaux satellisés en rapport avec la tragédie lyrique au programme. Parmi celles-ci, remarquons le programme intitulé « Jélyotte, l’idole des Lumières », proposant un séduisant portrait musical de cet immense interprète. Star en son temps à l’Académie royale de musique, Jélyotte mit sa voix de haute-contre de 1733 à 1755 au service de la musique de Rameau qui composa pour lui le rôle de Platée. C’est logiquement le grand ténor/haute-contre suédois Anders J. Dahlin (à l’affiche dans le rôle-titre de Zoroastre) qui se glissera dans la peau et la voix de son illustre aîné. Le programme nous fait voyager avec délice dans le répertoire de Jean-Philippe Rameau avec des nombreux extraits orchestraux ou chantés des ouvrages Hippolyte et Aricie (1733), Castor et Pollux (1754), Les Indes galantes (1735), Les Fêtes d’Hébé ou les Talens Lyriques (1739) et Platée ou Junon jalouse (1745). Avec Christophe Rousset tour à tour au clavecin et à la tête des Talens Lyriques, interprètes idéaux de Rameau.
 
J. Lukas


Mardi 31 mars à 20 h à l’Opéra Comique. Tél. 0 825 01 01 23. Places : 6 à 30 €.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra