Avignon - Entretien / Philippe Awat, Guillaume Barbot et Victor Gauthier-Martin

HEROE(s)

Guillaume Barbot, Victor Gauthier-Martin et Philippe Awat dans HEROES(s). Crédit : Sylvain Duffard

Entretien / Philippe Awat, Guillaume Barbot et Victor Gauthier-Martin

La Manufacture / de Guillaume Barbot d’après un travail collectif / mes de Philippe Awat, Guillaume Barbot et Victor Gauthier-Martin

Une table de travail, des ordinateurs, une cuisine, un vidéo projecteur, des murs remplis d’inscriptions… C’est HEROE(s), une création collective à travers laquelle trois comédiens-metteurs en scène nous parlent de « la déglingue du monde » et des combats des lanceurs d’alerte.

Qu’est-ce qui vous a décidés à vous réunir en collectif pour créer ce spectacle ?

Philippe Awat, Guillaume Barbot et Victor Gauthier-Martin : Au départ, nous étions tous les trois artistes en résidence au Théâtre de Chelles (ndlr, en Seine-et-Marne). Très vite, nous avons éprouvé le désir de nous réunir pour créer un objet théâtral singulier en écho au monde moderne. Nous avons alors appris à travailler ensemble. Avec trois visions du théâtre, trois expériences, trois savoir-faire aussi. Nous nous savions différents mais complémentaires. L’idée d’une création collective à trois metteurs en scène était assez casse-gueule pour nous donner envie de tenter l’aventure.

Qu’avez-vous souhaité éclairer du monde contemporain à travers cette création ?

P. A., G. B. et V. G.-M. : Notre projet s’est axé autour du sentiment nouveau d’être en danger en bas de chez nous. Dans le sillon de Depardon, nous avons souhaité faire du théâtre avec des paroles recueillies loin de notre terrain de jeu habituel. Dès mars 2016, la France s’est retrouvée dans les rues contre la loi travail. Les citoyens ont voulu reprendre leur histoire – l’Histoire – en main. Nous avons écrit sur cela. HEROE(s) n’apporte aucune solution mais des explications. La déglingue du monde commence lorsque les lois ne sont plus appliquées. Si les règles d’une société sont bafouées, tout se déglingue. A partir de ce constat simple, on découvre une nouvelle figure du héros : le lanceur d’alerte, un citoyen sorti de l’ordinaire pour le bien commun. Nous en avons rencontré. Leurs histoires sont passionnantes. Là, le sujet prenait corps : parler des travers du monde par le biais de leur humanité, de leurs combats.

« Si les règles d’une société sont bafouées, tout se déglingue. »

Diriez-vous que HEROE(s) est un spectacle documentaire ?

P. A., G. B. et V. G.-M. : Non. Ce spectacle n’a pas vocation à être savant ou à remplacer un reportage. HEROE(s) est très documenté, bien sûr, et permettra à certains d’apprendre beaucoup de choses sur l’évasion fiscale, les comptes offshore, la démocratie économique, les destins des lanceurs d’alerte… Mais l’essentiel est ailleurs. C’est un spectacle avant tout sur trois humanités, trois acteurs/metteurs en scène devenus simples citoyens. Des hommes qui, un peu perdus face à tout ce qui se passe, cherchent avec humour et tendresse à comprendre le monde dans lequel ils vivent.

 

Entretien réalisé par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

HEROE(s)
du Vendredi 6 juillet 2018 au Jeudi 26 juillet 2018
Avignon Off. La Manufacture
2 rue des Ecoles, Avignon

à 10h20. Relâche les 12 et 19 juillet. Tél. : 04 90 85 12 71. www.lamanufacture.org


Mots-clefs :, , , , ,

A lire aussi sur La Terrasse

Avignon / 2018 - Entretien / Madeleine Louarn & Jean-François Auguste

Le Grand Théâtre d’Oklahama

Pour leur 5e collaboration, les metteurs en [...]

Le Grand Théâtre d’Oklahama : En savoir plus
Avignon / 2018 - Agenda

Mon grand-père

Sous la direction de Dag Jeanneret, Mon [...]

Mon grand-père : En savoir plus

Recevez le meilleur
du spectacle vivant

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir chaque semaine dans votre boîte email le meilleur du spectacle vivant : critique, agenda, dossier, entretien, Théâtre, Danse, Musiques... séléctionné par la rédaction