La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -268-Théâtre de Nîmes

Welcome

Welcome - Critique sortie Théâtre Nîmes Théâtre de Nîmes
Patrice Thibaud, artiste associé permanent au Théâtre de Nîmes. Crédit : Rebecca Josset

Entretien / Patrice Thibaud
Théâtre / Mes Patrice Thibaud et Jean-Michel Guérin

Danse, musique, chant, vidéo… Patrice Thibaud nous plonge dans le monde hybride de Welcome. Une exploration onirique, poétique et burlesque de l’idée de paradis.

A quel théâtre travaillez-vous depuis la création de Cocorico, en 2008 ?

Patrice Thibaud : Petit, j’ai longtemps été complexé par mes rondeurs. La peur du regard de l’autre était très castratrice pour moi. J’ai donc voulu aller chercher ce regard pour mieux le combattre, avec humour et dérision, grâce au théâtre. Dans chacun de mes spectacles, j’essaie d’encourager, dans le cœur de chaque spectateur, ce lâcher prise, cette prise de distance avec soi-même et avec la vie. Cela, en tentant de retrouver le regard vierge et naïf de l’enfance. Picasso disait : « J’ai mis toute ma vie à savoir dessiner comme un enfant ». Je mets toute la mienne à essayer de jouer comme un gamin. Depuis Cocorico, j’ai développé un jeu basé sur le comique de corps, de situation, d’imitation et de détournement d’objets, comme je le faisais dans la cour de récréation pour faire rire mes copains en m’inspirant de Chaplin, Jerry Lewis, Jacques Tati, Fernand Reynaud ou Louis de Funès.

« J’ai eu envie de rire de la mort pour essayer de la comprendre ou, mieux, de l’accepter. »

Welcome questionne la notion du paradis. Quelle portée avez-vous souhaité donner à ce spectacle ?

P. T. : Dans Welcome, plutôt que l’espace d’un paradis rêvé, la scène est le lieu de nos questionnements, de nos désirs, de nos doutes, de nos rêves, et aussi de toutes nos désillusions.
Comment arriver à faire cohabiter l’extase ou l’enfer de chacun sans déranger l’autre ? Notre quête de sérénité totale, de bonheur absolu, n’est-elle pas vouée à un échec certain ?
Cherchons-nous au bon endroit ? Et si le paradis c’était la vie ? Très touché par la disparition de proches, ces dernières années, j’ai eu envie de rire de la mort pour essayer de la comprendre ou, mieux, de l’accepter.

Vous êtes, depuis 2015, artiste associé permanent au Théâtre de Nîmes. Quel sens donnez-vous à cette association ?

P. T. : J’y vois plus une histoire d’amitié et de fidélité qu’une association. Pour un artiste, se sentir aimé, désiré, attendu est primordial. Le public nîmois, dès notre première rencontre, a été formidable. Il m’a toujours suivi et encouragé. J’ai tissé avec lui une vraie connivence, comme avec toute l’équipe du théâtre, et notamment son directeur, François Noël.

 

Entretien réalisé par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Welcome
du Mardi 16 octobre 2018 au Jeudi 18 octobre 2018
Théâtre de Nîmes
1 place de la Calade, 30 000 Nîmes

Tél. : 04 66 36 65 00 / 04 66 36 65 10.


www.theatredenimes.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre