La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -189-chaillot

Vibrations : la magie nouvelle

Vibrations : la magie nouvelle - Critique sortie Danse
© D. R.

Publié le 10 juin 2011

Raphaël Navarro et Clément Debailleul de la Cie 14 : 20 codéclinent leur traité de « magie nouvelle » en quatre actes.

« L’art crée des doutes, questionne nos perceptions et nos certitudes ; il travaille sur notre identité. Lorsque le déséquilibre du réel est pensé comme un enjeu artistique, la magie s’éloigne du divertissement pour devenir un vecteur d’expression, d’esthétique et de technique. » La déclaration, épinglée en préambule du Manifeste pour une magie nouvelle, trace l’ambition de ce qui s’affirme comme une nouvelle forme d’art contemporain, porteur d’émotion et de déclinaisons multiples. Stigmatisée comme infâme sorcellerie aux sombres temps inquisiteurs, célébrée comme enchantement puis recyclée en tours de prestidigitation, la magie joue maintenant l’escapologiste et se défait des vieilles ficelles qui ont fini par la ligoter. Formalisé par Raphaël Navarro et Clément Debailleul, jongleurs, et Valentine Losseau, anthropologue, ce courant s’immisce dans les failles de la réalité pour mieux la subvertir et brouiller le champ des possibles. 

Dépasser les contraintes du réel

« La magie est un art dont le langage est le détournement du réel dans le réel. Elle agit dans le même espace-temps que celui de la perception. »
Transcendant les limites du visible pour faire advenir l’invraisemblable dans le monde tangible, Vibrations montre en quatre actes comment la technique se fait art. Avec la danseuse et chorégraphe Fatou Traoré, le mouvement peut hésiter en suspension sans gravité, se dédoubler en hologrammes et propager son écho à l‘infini. Le jongleur Etienne Saglio peut faire voler des quadrilles de balles blanches en une circulation stellaire infinie, François Chat déjouer les objets au corps à corps et Camille Giuglaris subjuguer les mélodies du violoncelle. Autant de façons de percer un secret passage vers l’invisible… et de faire rêver.

Gwénola David


Vibrations, écriture et mise en scène
de Raphaël Navarro et Clément Debailleul.
Du 14 au 17 février.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse