La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -269-Théâtre Les Gémeaux

Variation d’après Hamlet

Variation d’après Hamlet - Critique sortie Théâtre Sceaux Théâtre Les Gémeaux - Scène nationale de Sceaux
Le metteur en scène Benjamin Porée. Crédit : Benoît Jeannot

Entretien / Benjamin Porée
Théâtre / D’après William Shakespeare / réécriture Benjamin Porée et Mathieu Dessertine / mes Benjamin Porée

En collaboration avec l’auteur et comédien Mathieu Dessertine, Benjamin Porée s’empare d’Hamlet pour créer une « pièce filmique », sous-titrée Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent.

Quelle relation vous lie à l’écriture de Shakespeare ?

Benjamin Porée : Comme toute personne ayant fait des études de théâtre, j’ai été amené à voir et à lire un grand nombre de pièces de Shakespeare. Mais jusqu’à récemment, l’idée d’en monter une ne s’était jamais vraiment imposée à moi. C’est lorsque j’ai entrepris, l’année dernière, de mettre en scène La Mouette de Tchekhov – œuvre fortement inspirée de la pièce de Shakespeare – que j’ai su qu’Hamlet suivrait naturellement cette première création, un peu comme le second volet d’un diptyque.

Cela avec l’idée de réécrire cette pièce, comme vous l’aviez fait pour La Mouette

B. P. : Oui. C’est d’ailleurs aussi pour cette raison que je me suis orienté vers ces deux œuvres, parce qu’elles me permettaient de développer ma propre écriture, ma propre grammaire, en réinterrogeant mon théâtre, en cumulant notamment les outils du théâtre et de la vidéo. J’ai une grande passion pour le cinéma. J’ai conçu mon travail sur Hamlet comme une écriture de scénario. Une écriture qui s’est enrichie de l’imaginaire des comédiens à travers des improvisations, des commandes de scènes, toutes sortes d’essais et d’expérimentations réalisés lors des répétitions…

« J’ai conçu mon travail sur Hamlet comme une écriture de scénario. »

Considérez-vous finalement la pièce que vous avez écrite comme une adaptation d’Hamlet ou comme une nouvelle œuvre ?

B. P. : Le point de départ est vraiment Hamlet de Shakespeare. Mais nous nous sommes également inspirés d’autres textes, qui avaient eux-mêmes inspiré Shakespeare. Ensuite, nous avons mis en lumière les choses qui nous intéressaient le plus dans ces différentes sources, en nous sentant totalement libre de prendre des distances par rapport à Shakespeare. Les spectateurs reconnaîtront évidemment l’histoire d’Hamlet, mais la trouveront profondément réinventée.

Quels nouveaux éclairages cette réinvention produit-elle ?

B. P. : Nous avons voulu mettre au premier plan la thématique de la famille en éclairant les relations d’amour et de haine qu’elle implique, ainsi que les relations de pouvoir, de violence, le poids et l’emprise des parents sur le destin de leurs enfants… Nous avons aussi éclairé le rapport à la foi et à la religion. Dans ce spectacle, Hamlet est quelqu’un qui, sans forcément être croyant, est totalement habité par la question de dieu.

Que souhaitez-vous apporter au théâtre à travers l’utilisation de la vidéo ?

B. P. : J’essaie de faire théâtre avec un autre outil que j’aime et que je connais : le cinéma. Pour moi, l’image cinématographique a un pouvoir immense. La caméra arrive à enregistrer du temps, de la pensée. Elle permet de révéler des choses d’une grande poésie – à travers le cadrage, le mouvement, les gros plans… Le théâtre, bien sûr, a d’autres forces que le cinéma n’a pas. Mais j’aime beaucoup l’idée, grâce à la vidéo, d’orienter les acteurs vers un jeu très simple, très intime. La caméra met en évidence des choses que le plateau, à lui seul, ne permet pas de voir.

 

Entretien réalisé par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Variation d’après Hamlet
du Jeudi 13 décembre 2018 au Vendredi 21 décembre 2018
Théâtre Les Gémeaux - Scène nationale de Sceaux
49, avenue Georges Clemenceau, 92330 Sceaux.

Tél : 01 46 61 36 67. www.lesgemeaux.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre