La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -257-Le Théâtre de Nîmes

Une saison théâtrale

Une saison théâtrale - Critique sortie Théâtre
© Jean-Louis Fernandez Price par Rodolphe Dana.

Publié le 20 août 2017 - N° 257

À l’image de sa saison de danse contemporaine, le Théâtre de Nîmes offre à travers dix spectacles un programme théâtral des plus éclectiques, où quelques grands succès des dernières années côtoient des créations récentes.

Le label « Scène conventionnée pour la danse contemporaine » n’empêche pas François Noël d’offrir chaque année au public de son lieu un panorama de la création théâtrale actuelle. Du music-hall décalé d’Amnésique en musique de Philippe Leygnac programmé le 10 octobre, à la poésie du Livre de ma mère d’Albert Cohen mis en scène par Dominique Pitoiset et interprété par Patrick Timsit (les 3 et 4 avril), le théâtre traverse en effet la saison du Théâtre de Nîmes sous des formes variées. Les Nîmois pourront ainsi découvrir des spectacles qui ont fait le bonheur des spectateurs de Paris et d’ailleurs la saison dernière. Parfois avant. Le 20 octobre, Bruno Geslin de la Compagnie La Grande Mêlée reprendra ainsi Chroma créé en 2015, pour une plongée dans l’underground londonien aux côtés de l’artiste Derek Jarman (1942-1944), avant que la pièce aux cinq Molières d’Alexis Michalik, Edmond, prenne ses quartiers dans la « Rome française » du 6 au 8 décembre. Après ce récit de la genèse de Cyrano de Bergerac mené tambour battant par douze comédiens, place à Shakespeare les 30 et 31 janvier avec le Richard II du collectif Eudaimonia créé en 2015.

Entre salon et underground

Au terme de cette parenthèse classique, la saison se poursuit du 1er au 4 février avec Claude Degliame, bouleversante dans Aglaé de Jean-Michel Rabeux. Un seul en scène qui donne à entendre la voix singulière d’une prostituée de soixante-dix ans. Les 22 et 23 mars, la reprise de Cuisine et dépendances, pièce à succès d’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri créée au début des années 1990, offre une immersion dans un monde tout autre : celui d’une bourgeoisie qui révèle toutes ses frustrations à l’occasion d’un dîner entre amis. Parmi les créations les plus récentes, Eva Peron & L’homosexuel ou la difficulté de s’exprimer nous ramène les 21 et 22 novembre dans un univers marginal situé cette fois en Argentine, la farce politique montée par Marcial Di Fonzo Bo célébrant l’entrée de Copi au panthéon de son pays. Marquant le retour sur scène de Rodolphe Dana du collectif Les Possédés, Price nous plonge quant à lui du 13 au 16 décembre dans le quotidien de la banlieue prolétaire d’East Chicago. À Nîmes, le théâtre va très loin.

 

Anaïs Heluin

 

 

Théâtre de Nîmes. Théâtre Bernadette Lafont,

1 place de la Calade, 30 000 Nîmes ;

Odéon, 7 rue Pierre Semard, 30000 Nîmes.

Tél. : 04 66 36 65 00. 10. www.theatredenimes.com

A propos de l'événement


1 Place de la Calade, 30000 Nîmes, France
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre