La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -284-Andy Emler : nouveaux projets et répertoires. Objectif Mars !

Une planète musicale qui ne tourne pas en rond

Une planète musicale qui ne tourne pas en rond - Critique sortie Jazz / Musiques Grenoble
Andy Emler © Sylvain Gripoix

Entretien Andy Emler

Publié le 21 janvier 2020 - N° 284

Dans le cadre du festival Détours de Babel et du Voiron Jazz festival, le 31 mars sera une journée marathon, comme un résumé des enjeux esthétiques traversant la carrière du musicien, chef d’orchestre et compositeur.

Quel est le programme de cette journée ?

Andy Emler : Je vais commencer à midi avec Elise Caron, pour notre création avec orgue, puis le soir je dirigerai un orchestre de 150 musiciens, avec des amateurs et des professeurs, un groupe de rock, un gamelan balinais et un big band, un ensemble d’harmonie et un ensemble symphonique. À charge pour moi de tout organiser. Et pour finir ce sera le Megaoctet. Ce sont trois projets différents où je suis tour à tour et tout à la fois chef d’orchestre, instrumentiste, compositeur… C’est assez rare de voir cela se passer en une seule journée.

Pourquoi est-ce aussi rare ?

Andy Emler : Parce qu’aujourd’hui il faut se battre contre des élus, qui plébiscitent ce qu’ils voient en télévision ou entendent en radio et considèrent nos musiques comme élitistes. Il suffit d’avoir entendu une fois ma musique pour savoir que ce n’est pas le cas. A croire qu’il y aurait une volonté de tirer l’intellect vers le bas, qu’il ne faut pas développer l’imaginaire et l’intelligence critique des populations. Il a toujours été difficile d’exister avec les esthétiques que l’on développe, et ça l’est encore plus désormais.

Vous avez pourtant un bel écho en ce mois de mars…

Andy Emler : Oui, mais c’est le seul mois de l’année, et regardez la programmation des grands festivals d’été : je n’y suis jamais invité. Je suis assez inquiet pour le futur, même si j’ai le sentiment qu’il y a de plus en plus de beaux projets dans la jeune génération, même si récemment les deux concerts du Megaoctet ont fait salle comble, au festival de Nevers comme à la Maison de la radio. Il y a une course à l’audience dans les médias de grande écoute qui est assez morbide.

« Pour la diffusion de nos musiques, il s’agit de s’organiser. »

Que proposez-vous ?

Andy Emler : Le point crucial n’est pas nouveau : changer le système éducatif, en accentuant les pratiques artistiques, et sportives aussi. J’ai essayé de faire bouger les lignes dans les commissions « Lockwood », et cela change dans les conservatoires où d’autres pratiques, dont l’oralité, ont enfin leur place. Pour la diffusion de nos musiques, il s’agit de s’organiser, comme le fait l’association Grands Formats, dans des réseaux européens. À notre échelle, le Megaoctet a montré que c’était possible, et je le mesure aux retours de jeunes musiciens qui ont décidé de faire les choses eux-mêmes. La solution est aussi sociétale, et cela exige que la population se solidarise dans de nouveaux réseaux. Beaucoup de musiciens ont monté leur propre festival en province, et cela fonctionne très bien.

Quel est le rôle de l’institution ?

Andy Emler : Elle offre encore un soutien, dont je bénéficie moi-même et qui me permet de monter des créations. C’est essentiel pour fabriquer un public, une qualité d’écoute.

Propos recueillis par Jacques Denis

A propos de l'événement

Journée spécial Andy Emler : Festival Détours de Babel
du Mardi 31 mars 2020 au Mardi 31 mars 2020

Cathédrale de Grenoble (38).

à 12h. « Feel the time », avec Elise Caron (voix) et Andy Emler (orgue). Tél 09 67 49 51 37.


Théâtre du Grand Angle, 6 rue du Moulinet, 38500 Voiron. Mardi 31 mars à 20h. Concert en 2 parties : création avec les orchestres du conservatoire de Voiron, puis concert du MegaOctet. Tél. 04 76 65 64 64.


 


D’autres concerts :


 


Ballaké Sissoko & Andy Emler :


Le Comptoir, Halle Roublot, 95 rue Roublot, Fontenay-sous-Bois, 94120. Vendredi 28 février à 20h45. Tél. 01 48 75 64 31


 


MegaOctet 30 ans « Just a Beginning » :


Théâtre du Gymnase, 4 Rue du Théâtre Français. 13001 Marseille. Mardi 17 mars à 20h. Tél. 08 2013 2013.


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques