La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -292-Le Méta ~ CDN de Poitiers Nouvelle~Aquitaine

Une dynamique humaniste et fédératrice, entretien avec Pascale Daniel-Lacombe

Une dynamique humaniste et fédératrice, entretien avec Pascale Daniel-Lacombe - Critique sortie  Le Méta - CDN de Poitiers Nouvelle-Aquitaine
© Ophélie Brisset Pascale Daniel-Lacombe, nouvelle directrice du Méta à Poitiers.

Entretien

Publié le 29 septembre 2021 - N° 292

A la tête du CDN depuis janvier 201, Pascale Daniel-Lacombe a engagé la métamorphose du lieu. Articulé à la vie culturelle de Poitiers et de sa région, le Méta  fonde son identité sur des pratiques humanistes, qui donnent sens au désir de créer comme à celui de transmettre.

Pour quelles raisons avez-vous changé le nom du CDN ?

Pascale Daniel-Lacombe : Ce changement accompagne l’arrivée d’un nouveau projet, celui d’un CDN qui désormais porte le nom de la ville qui l’accueille et de sa Région. Sans lieu dédié, le CDN doit pour faire valoir ses missions se rattacher à d’autres structures. Cette singularité se reflète dans notre choix du préfixe méta : un petit mot qui se rattache aux autres et ouvre un ou des nouveaux sens. Méta signifie dedans, dehors, entre, avec, à côté, au-delà, au milieu, ce qui suit, ce qui change, ce qui participe, ce qui réfléchit… Le mot esquisse une multitude d’ambitions et définit parfaitement la situation du CDN :  une forme de métathéâtralité constitutive d’un théâtre qui joue dans les théâtres. Et qui se trouve actuellement en pleine métamorphose.

L’acquisition d’un théâtre éphémère participe-t-elle à cette métamorphose ?

P.D.-L. : Habiter chez les autres génère une fragilité de l’assise du CDN au sein du territoire en termes d’autonomie, de visibilité et de lisibilité. C’est pourquoi nous avons grâce aux tutelles fait l’acquisition d’un théâtre éphémère qui sera un endroit ressource, un centre de création et de production au service des artistes. Pour l’instant, le théâtre demeure dans des containers et nous devons lui choisir un emplacement en ville. Nous continuons bien sûr à travailler avec tous nos partenaires et avec les lieux de diffusion qui nous accueillent.

« Être buissonnier, cela oblige à être alerte, souple et très inventif ! »

Comment souhaitez-vous renforcer l’implantation du CDN sur le territoire ?

P.D.-L. : En tant qu’artiste, j’ai beaucoup travaillé sur le territoire. Je vais poursuivre ce désir et cette ligne directrice pour  faire vivre un théâtre de proximité, dont le rayonnement se structure et se renforce au contact de la population. Le CDN pourrait apparaître comme hors sol. Je souhaite au contraire qu’il soit haubané au cœur du territoire, qu’il se vascularise à la vie culturelle. C’est joyeux de travailler pour autre que soi, d’ouvrir de multiples fenêtres. Être buissonnier, cela oblige à être alerte, souple et très inventif ! Nous déployons ainsi une grande diversité d’actions qui valorisent des processus de partages, des expériences de proximité, divers gestes artistiques. Les artistes développent des collaborations singulières, que nous avons dénommées des méta process. Des Trajets de vie par la Cie Ex Nihilo habitent la ville de manière insolite, de savoureux Dîners de langues sont mitonnés par Karin Serres et Marianne Ségol-Samoy, des pas de côté poétiques et musicaux investissent théâtre, musée ou patinoire grâce à Pascal Sangla et ses invités, sans oublier des Bals littéraires, Cafés de la pensée, lectures et  débats…

Comment la saison se structure-t-elle ?

P.D.-L. : Pour accroître notre visibilité, nous avons instauré quatre temps forts au cours de la saison, lors desquels le CDN apparaît et s’épanouit avant de se retirer, en rhyzome. Du 15 au 21 octobre, les Rencontres d’Automne proposent de découvrir Des Territoires de Baptiste Amann, qui met aussi en espace le 17 octobre un texte intitulé Grandes Surfaces né de sa découverte du groupe IAM, et Une Cérémonie du Raoul Collectif, que nous accompagnons en tant que collectif mais aussi individuellement. Ces créations aident à penser la vulnérabilité du monde.

 

Propos recueillis par Agnès Santi

A propos de l'événement

Le Méta - CDN de Poitiers Nouvelle-Aquitaine
66 boulevard Pont-Achard, 86000 Poitiers.

Tél :05 49 41 43 90. le-meta.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant