La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -244-June Events ~ Atelier de Paris~Carolyn Carlson

Un festival qui essaime et pollinise !

Un festival qui essaime et pollinise ! - Critique sortie Danse Paris CDC-Atelier de Paris-Carolyn Carlson
Crédit : Patrick Berger

Entretien / Anne Sauvage

Publié le 28 mai 2016 - N° 244

Tour d’horizon du Festival avec Anne Sauvage, directrice du festival et du CDC Atelier de Paris.

Il y a plusieurs axes forts dans l’édition 2016 de JUNE EVENTS. Les rapports danse musique, le focus Transatlantique, l’environnement… Pourquoi ces différents thèmes ?

Anne Sauvage : Nous fêtons cette année la 10e édition du festival et nous retrouvons les axes de programmation qui se sont développés, depuis sa création par Carolyn Carlson, d’année en année : l’exploration des liens danse/musique qui fait partie de l’ADN du festival, l’actualité de la création chorégraphique avec des spectacles présentés pour la première fois à Paris ou en France, un engagement pour la jeune création, une attention aux propositions « grands plateaux », c’est-à-dire avec un nombre important d’interprètes, un focus sur un artiste ou sur un pays, des propositions pour le jeune public et la jeunesse…

« Le festival JUNE EVENTS porte la danse au croisement des arts, des générations et des publics. »

J’ai l’impression qu’il y a plus de propositions que d’habitude. Est-ce une volonté de votre part ?

A. S. : Le festival se déploie sur trois semaines. Cela nous permet à la fois, grâce au soutien du Théâtre de l’Aquarium et du Théâtre du Soleil, de proposer des parcours de spectacles sur le site de la Cartoucherie, mais aussi de sortir le festival de son écrin de verdure du Bois de Vincennes. En bons « pollinisateurs », nous déployons, depuis quelques années, performances, conférences, rencontres dans les musées, les galeries, les places publiques ou les jardins… Le festival JUNE EVENTS reste fidèle à son esprit et porte la danse au croisement des arts, des générations et des publics. Cette année nous commencerons le festival en plein cœur du 12ème arrondissement !

Vous présentez des « Premières parties ». Quel en est l’enjeu ?

A. S. : Nous avions déjà imaginé des premières parties de soirée (à l’image de ce qui se fait dans les concerts), en proposant des doubles programmes avec à 19h30 une jeune compagnie et à 21h une compagnie renommée, en espérant que la reconnaissance des uns puisse aider à la découverte des autres. Aujourd’hui, nous faisons un autre pari. Celui que les spectateurs puissent venir encore un peu plus tôt certains soirs, à 18h, profiter de la convivialité de la Cartoucherie et du festival, et découvrir, à l’occasion de la présentation d’un travail en cours ou abouti, ceux qui seront les chorégraphes de demain !

Vous êtes souvent coproducteur des spectacles que vous présentez. En quoi est-ce important pour vous ?

A. S.
 : Le secteur chorégraphique connaît des difficultés qui ne font que s’accroître. Les compagnies évoluent dans un contexte dégradé auquel il est urgent de faire face en repensant l’accompagnement tant dans le domaine de la production que de la diffusion. C’est le sens de notre engagement à leurs côtés et c’est pourquoi nous développons au CDC une nouvelle articulation entre production et diffusion, que ce soit pour le festival, ou pendant la saison avec des séries de représentations. Et ce, avec persévérance et ardeur, malgré les difficultés que nous rencontrons !

 

Propos recueillis par Agnès Izrine

A propos de l'événement

Festival JUNE EVENTS
du Vendredi 3 juin 2016 au Samedi 18 juin 2016
CDC-Atelier de Paris-Carolyn Carlson
2 Route du Champ de Manoeuvre, 75012 Paris, France

Tél. : 01 417 417 07. www.junevents.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse