La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -252-Festival de Saint~Denis

Triptyque poétique autour de Mozart

Triptyque poétique autour de Mozart - Critique sortie Classique / Opéra  Basilique
Le violoniste Renaud Capuçon. © Simon Fowler-Erato

ENTRETIEN / BASILIQUE
Entretien Renaud Capuçon

Publié le 15 février 2017 - N° 252

Le premier des deux programmes Mozart du festival met à l’honneur l’un de ses plus fidèles compagnons de route depuis 15 ans : Renaud Capuçon. Le wonderboy du violon français est, avec Adrien La Marca, l’un des deux solistes de la Symphonie concertante pour violon et alto. Au même programme, Sofi Jeannin dirige Les Vêpres solennelles d’un confesseur de Mozart, et les Trois petites liturgies de la présence divine de Messiaen. Avec la Maîtrise, le Chœur et l’Orchestre Philharmonique de Radio France.

Vous avez un lien fort avec le festival de Saint-Denis…

Renaud Capuçon : Oui. Il fait partie des tout premiers festivals qui m’ont invité. Et j’ai joué dans ce festival chaque année depuis 1999 ou 2000, c’est assez rare d’avoir une telle fidélité. Je trouve admirable leur façon de parier sur des jeunes, avec un vrai bon instinct. Je ne parle pas de moi mais de tous les gens que j’ai vu débuter au Festival de Saint-Denis et qui maintenant sont devenus de grands musiciens.

« Je m’imprègne de l’atmosphère particulière de chaque lieu où je joue. »

Avez-vous souvent joué dans la Basilique ?

R. C. : J’y ai joué un certain nombre de concertos : Beethoven, Tchaïkovski, Mendelssohn, etc. La Basilique et aussi la Légion d’Honneur que j’adore, sont des lieux habités, emblématiques du festival. Chaque salle a sa propre atmosphère. Dans la Basilique, il se passe quelque chose de spécial. Ce lieu recèle une forte dimension spirituelle et historique, que je n’ai jamais ressentie comme pesante comme cela arrive parfois. Je m’imprègne de l’atmosphère particulière de chaque lieu où je joue. Je suis très heureux de jouer cette année sous la direction Sofi Jeannin qui est une magnifique musicienne. Ce n’est pas si fréquent de travailler avec des femmes chefs d’orchestre.

Petit clin d’œil : le Mahler Chamber Orchestra que vous connaissez bien devient cette année orchestre résident du Festival…

R. C. : C’est une initiative très intéressante ! J’ai fait partie de l’orchestre des jeunes Gustav Mahler qui est un peu l’ancêtre du Mahler Chamber Orchestra. Je les connais très bien : je les ai vu se créer, j’ai plusieurs fois joué en soliste avec eux et nous avons d’autres projets en devenir. C’est un des meilleurs orchestres au monde, adepte de programmations audacieuses.

 

Propos recueillis par Jean Lukas

A propos de l'événement

Triptyque poétique autour de Mozart
du Jeudi 1 juin 2017 au Jeudi 1 juin 2017
Basilique
93200 Saint-Denis, France

à 20h30.


 


Festival de Saint-Denis,


Du 30 mai au 30 juin 2017.


Tél : 01 48 13 06 07.


www.festival-saint-denis.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra