La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -252-Festival de Saint~Denis

Florent Derex sonorise Mahler

Florent Derex sonorise Mahler - Critique sortie Classique / Opéra  Basilique
© D. R.

ENTRETIEN / BASILIQUE

Publié le 15 février 2017 - N° 252

Co-fondateur et co-directeur avec le chef d’orchestre Maxime Pascal de l’orchestre Le Balcon (qui dirige ce concert), Florent Derex est le maître artificier des sons d’une formation unique en son genre, vouée à l’interprétation sur instruments sonorisés. Le Balcon se lance cette année le défi fou de jouer la majestueuse Septième Symphonie « Le Chant de la Nuit » de Mahler avec moins de 20 musiciens.

Quel sera concrètement le principe de votre intervention dans cette création ?

Florent Derex : Sur la question strictement interprétative, mon rôle consiste à transmettre à l’auditeur une image sonore cohérente et expressive, une passerelle entre l’interprète et le spectateur. Chaque production appelle un dispositif sonore unique. On ne trouvera pas de transformations du son au sens de l’électronique musicale, mais plutôt une volonté d’augmentation, d’amplification du geste instrumental qui se confond avec l’orchestre dans un seul et même geste.

Qu’attendez-vous de cette expérience musicale et sonore si particulière ?

F. D. : Faire en sorte que chaque concert ou spectacle ne ressemble en rien au précédent. Le lieu même des représentations est une expérience spatiale et sonore en elle-même ! Emmener de la musique amplifiée dans la Basilique de Saint-Denis est forcément un challenge technique doublé d’un enjeu esthétique fort.

« Emmener de la musique amplifiée dans la Basilique de Saint Denis est forcément un challenge technique doublé d’un enjeu esthétique fort. »

Quelle est la part de certitude – ou d’inconnu ! –  dans un tel projet ?

F. D. : Il y a toujours pour moi l’excitation de voir se créer une nouvelle partition à partir d’un matériau existant déjà connu par une grande majorité de mélomanes. L’incertitude et l’inconnu sont le propre des œuvres nouvelles. Le fait que Joël Lasry, qui écrit cette nouvelle version pour orchestre de chambre sonorisé, soit corniste du Balcon et attelé à cette tâche d’écriture hors de l’orchestre, révèle pour moi une approche inouïe aujourd’hui pour des musiciens issus de la tradition écrite : elle confond en un seul et même geste interprétatif l’écriture et sa performance.

Propos recueillis par Jean Lukas

A propos de l'événement

Florent Derex sonorise Mahler
du Jeudi 15 juin 2017 au Jeudi 15 juin 2017
Basilique
93200 Saint-Denis, France

à 20h30.


 


Festival de Saint-Denis,


Du 30 mai au 30 juin 2017.


Tél : 01 48 13 06 07.


www.festival-saint-denis.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra