La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -213-Théâtre de l’Ouest Parisien

Propos recueillis Nathalie Grauwin

Propos recueillis  Nathalie Grauwin - Critique sortie Théâtre Boulogne-Billancourt THEATRE DE L'OUEST PARISIEN
photo : Nathalie Grauwin Crédit photo : Marianne Néplaz

Le Bourgeon / de Georges Feydeau / mes Nathalie Grauwin

Publié le 23 septembre 2013 - N° 213

Un amour de cocotte

Nathalie Grauwin met en scène Le Bourgeon, de Georges Feydeau, pièce qui n’a pas été jouée depuis un siècle, mais dont la reprise atteste de la pérennité d’une bourgeoisie frigide et frileuse…

« Le Bourgeon est une pièce quasi inédite de Feydeau, créée en 1906, reprise en 1913, et jamais rejouée depuis. J’ignore bien pourquoi ! Ce n’est pas un vaudeville, mais une comédie, qui se termine en mélo : on rit et on pleure donc beaucoup, et c’est ce qui m’intéresse. L’histoire de cette cocotte, qui se sacrifie pour les conventions et le bien de son amour, installe la pièce entre La Dame aux camélias, Musset et Marivaux. Maurice, un jeune homme destiné à la prêtrise, est sujet à des malaises. Sa mère vient supplier la cocotte de coucher avec son fils pour le sauver. Le diagnostic est sans appel : il faut que le bourgeon crève ! Ils vont céder à cet amour et à cette attirance physique. La cocotte veut alors renoncer à sa vie, car elle a découvert un amour spirituel.

Travailler sur l’incarnation

Chez certaines personnes, et notamment chez cette cocotte, l’amour est tellement grand qu’on peut accepter de l’abandonner. Et dans certains milieux, aujourd’hui comme à l’époque de Feydeau, on ne se mélange pas : même si l’amour est là, on ne se marie pas. Le choix des costumes contemporains est à dessein de suggérer que ce que raconte Feydeau est encore d’actualité : il doit bien y avoir aujourd’hui des hommes qui, comme le mari de la cousine de la comtesse, fréquente les cocottes alors qu’il prétend se rendre à la messe ! Le Feydeau dont on a l’habitude est pris dans des mécaniques qui sont souvent des postures : Le Bourgeon est dans un registre complètement différent, même si le rythme est soutenu. J’ai donc davantage travaillé sur l’incarnation que sur des postures, avec des comédiens qui portaient en eux ce que je pressentais des personnages. »

 

Propos recueillis par Catherine Robert

A propos de l'événement

Le Bourgeon
du Vendredi 4 octobre 2013 au Dimanche 13 octobre 2013
THEATRE DE L'OUEST PARISIEN
1 Place Bernard Palissy, 92100 Boulogne Billancourt
Du 4 au 13 octobre 2013. Du mardi au samedi à 20h30 ; le dimanche à 16h.

Tél : 01 46 03 60 44
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre