La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -214-ORCHESTRE DIJON BOURGOGNE

Propos recueillis / Daniel Weissmann

Propos recueillis / Daniel Weissmann - Critique sortie Classique / Opéra
photo: Daniel Weissmann

Publié le 25 octobre 2013 - N° 214

Un nouveau modèle artistique et économique

Le directeur général de l’ODB revient sur les spécificités de la jeune phalange dijonnaise et sur ses projets de développement. 

« Ces trois dernières années ont été consacrées à la mise en état d’un outil professionnel. Cela n’avait jamais eu lieu en Bourgogne, rare région française à ne pas posséder  d’orchestre. Il y a bien sûr d’excellents musiciens dans cet orchestre. Mais pour former un orchestre professionnel, il ne suffit pas seulement de réunir des individus. Madaras est l’étincelle qui va faire s’élever la fusée… Un chef d’orchestre, ce n’est pas seulement un bras pour diriger, c’est quelqu’un qui va donner une vision, qui va élargir les horizons. Il a déjà croisé des maîtres comme Boulez, Abbado, Jansons… Ces rencontres lui ont permis d’acquérir une exigence très forte dans son travail, et en même temps une humilité face aux musiciens. L’Orchestre Dijon-Bourgogne est un orchestre à vocation régionale, et donc à géométrie variable, capable de s’adapter à des lieux très différents, de 200 à 2000 places. Quels que soient  les lieux, les répertoires et les effectifs, dans des œuvres de Mozart comme dans des projets de création, en formation réduite ou symphonique, il conserve toujours la même qualité. L’orchestre se réunit par « projet », 10 à 12 fois par an, et bientôt 15. Entre chacun de ces projets, les musiciens vivent dans la ville et la région au quotidien et s’impliquent dans un grand nombre d’actions à travers lesquelles ils portent la qualité et l’identité de l’orchestre. Le musicien fait exister l’orchestre au quotidien dans la cité. Nous sommes dans un laboratoire. Un orchestre de cette nature n’a jamais existé en France. Il coûte par ailleurs trois fois moins cher qu’un orchestre permanent ».

 

Propos recueillis par Jean Lukas

 

 

www.orchestredijonbourgogne.fr

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra