La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -297-La Biennale de Jazz 2022

Présence de la Cap-Verdienne Mariana Ramos Sextet dans la grande tradition de l’atemporelle morna

Présence de la Cap-Verdienne Mariana Ramos Sextet dans la grande tradition de l’atemporelle morna - Critique sortie  Le Perreux-sur-Marne Centre des Bords de Marne
Légende photo : La Cap-Verdienne Mariana Ramos, une autre voix de la morna. © Casa Verde

Publié le 17 février 2022 - N° 297

La Cap-Verdienne Mariana Ramos s’inscrit dans la grande tradition de l’atemporelle morna.

Depuis que Cesaria Evora a permis au Cap-Vert d’exister sur la cartographie des musiques du monde, on ne compte plus les voix originaires de ce petit pays qui se sont révélées. Née à Dakar et installée depuis l’enfance en France, Mariana Ramos fait partie de cette vaste diaspora. Et comme beaucoup de ceux qui ont vécu à l’extérieur, elle a nourri sa musique d’autres influences, le rock comme le jazz, fertilisant un univers qui prend racine dans la morna, la bande-son de sa petite enfance passée auprès de sa grand-mère à Mindelo, la ville que chantait Cesaria Evora. C’est ainsi que celle dont le père n’est autre que le guitariste Antonio Ramos (plus connu sous le sobriquet de Toy de Bibia), l’un des fondateurs des géniaux Voz de Cabo Verde, se révélera au tournant des années 2000.

Une histoire de mots bleus                            

Vingt ans et six disques plus tard, la chanteuse a choisi de titrer Morna son nouveau recueil, fortement teinté par la sodade, cet autre mot pour dépeindre la mélancolie. « La mornac’est notre identité musicale et culturelle », résumait-elle dans les colonnes du Monde. Elle en a confié la direction artistique à Toy Vieira, multiinstrumentiste qui eut l’heur d’accompagner Cesaria Evora. Au moment même où elle entrait en studio, ce style si spécifique s’apprêtait à rejoindre la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Elle n’en savait rien, mais cette heureuse concordance des temps ressemble à un signe du destin. Comme s’il était écrit que l’ex-jeune femme éprise de toutes les musiques devait en passer par ce retour à l’épure originale pour trouver son propre chemin. Les douze chansons ne font que le confirmer, d’une déclaration d’amour initiale à une vocation finale.

Jacques  Denis

A propos de l'événement

Mariana Ramos Sextet
du vendredi 11 mars 2022 au vendredi 11 mars 2022
Centre des Bords de Marne
2 rue de la Prairie, 94170 Le Perreux-sur-Marne

à 20h30.


 


Biennale de Jazz


du 10 au 13 mars 2022.


Tél : 01 43 24 76 86.


www.cdbm.org


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant