La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -268-TKM ~ Théâtre Kléber Méleau

Ma Colombine

Ma Colombine - Critique sortie Théâtre Renens-Malley Suisse. TKM - Théâtre Kléber-Méleau
© Jeanne Roualet Fabrice Melquiot

Texte de Fabrice Melquiot / mes et interprétation Omar Porras / à partir de 10 ans
Entretien Fabrice Melquiot

Publié le 7 août 2018 - N° 268

D’un Colombien à ma Colombine, se raconte le parcours impressionnant de l’exilé volontaire Omar Porras. Récit par le poète Fabrice Melquiot, directeur du théâtre Am Stram Gram à Genève.

Comment est née l’idée de construire ce spectacle avec Omar Porras ?

Fabrice Melquiot : J’ai découvert le travail d’Omar en 2002, avec Ay ! QuiXote au Théâtre de la Ville, à Paris. A mon arrivée à Genève en 2012, il a été l’un des premiers à me souhaiter la bienvenue. Nous avons pris l’habitude de longues conversations autour du théâtre, de la musique, de la poésie. En 2013, à mon invitation, Omar a recréé L’histoire du soldat à Am Stram Gram. J’ai toujours pensé que la biographie d’Omar pouvait constituer un support passionnant pour un spectacle. L’exil volontaire, le choix de vivre sur un autre continent, d’habiter une autre langue et donc un autre corps, son amour fou pour le théâtre qui est un pays en soi, qui les contient tous. Nous sommes partis en Colombie en juin 2017. Nous y sommes restés un temps relativement court. Mais le temps du voyage est un temps à part, et nous avons pleinement occupé ce temps suspendu, en regardant, en écoutant, en dialoguant, en rencontrant, en retrouvant.

« Une fable à cheval sur deux continents plus la lune. »

De quelle manière le parcours d’Omar Porras a-t-il imprégné le personnage ?

F. M.: Ma Colombine est un conte contemporain, une fable à cheval sur deux continents plus la lune, qui dessine un trait d’union entre Amérique du Sud et Europe. L’architecture de ce conte repose sur des anecdotes, des situations, des atmosphères inhérentes à la biographie d’Omar ; elles sont ici transformées, traduites, métaphorisées. La sève de la pièce, ce sont les récits d’Omar, parfois ses confidences, d’autres fois ses silences, qui traversent les mailles d’un filet dramatique et poétique que j’ai tendu pour lui.

La pièce est-elle peuplée de rêves ou le reflet d’une réalité ? 

F. M.: Il faut toujours mettre en doute la réalité, c’est ce que nous disent les rêves et les fantômes. Les fantômes ont leur matière, leur poids, leur stature. Ils orientent nos vies, parfois à nos dépens. La pièce parle de ça : des rêves qui nous construisent, des réalités qu’au théâtre on invente artisanalement, des vies qui font poèmes.

Propos recueillis par Agnès Santi

A propos de l'événement

Ma Colombine
du Mardi 5 mars 2019 au Dimanche 17 mars 2019
TKM - Théâtre Kléber-Méleau
Chemin de l’Usine à Gaz 9, CH – 1020 Renens-Malley, Suisse.

Tél : +41 21 625 84 29. www.tkm.ch


 


Création du 18 au 29 janvier au Théâtre Am Stram Gram à Genève.


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre