La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -257-Andy Emler

L’homme de l’ombre et de confiance

L’homme de l’ombre et de confiance - Critique sortie Jazz / Musiques Paris new morning
(c) Clement Puig Gérard de Haro.

Entretien Gérard de Haro

Publié le 20 août 2017 - N° 257

Personnage discret mais influent de la vie du jazz en France et en Europe, Gérard de Haro est à la tête du Studio de La Buissonne qu’il a fondé en 1987, recherché par les meilleurs musiciens et producteurs du monde entier (dont Manfred Eicher d’ECM), devenu aussi un label (d’excellence) en 2003. En cette rentrée, le Studio fête ses 30 ans et le label sa trentième référence lors d’un concert-anniversaire au New Morning.

Votre lien avec Andy Emler est très privilégié….

Gérard de Haro : Nos sentiments sont fraternels. Andy est quelqu’un dont les valeurs sont très proches des miennes. On est avant tout dans le partage. On sent énormément de générosité et de respect chez lui, dans tous ses actes, dans sa façon d’écrire, de diriger un orchestre.

Vous avez en commun une certaine douceur dans l’approche de l’autre…

G. de H. : Dans nos façons de travailler, nous avons comme point commun un grand désir de transmission. Cela crée une certaine osmose. Depuis la première fois qu’il a mis un pied dans le studio, il a fait tous ses disques ici… On se connaît si bien que souvent le langage n’est même plus utile. Je sais ce qu’il a dans la tête. Avec Andy, on a toujours fait les disques en 2 jours maximum. C’est très périlleux mais très puissant. On est dans une confiance absolue.

 

« Nous avons comme point commun un grand désir de transmission. » 

Dans vos métiers respectifs, il y a la qualité intrinsèque de la musique et des musiciens mais il y a aussi une certaine « chimie humaine » qui peut permettre d’aller plus loin…

G. de H. : Absolument. Ce sont presque des notions d’amour : quand on connaît quelqu’un, quand on arrive à échanger avec lui, on sait où il veut aller. On peut le servir, et même l’étonner. Mon approche du travail vis-à-vis des musiciens est très personnelle : je ne cherche jamais à imposer un son. Je parle avec le musicien pour voir ce qu’il a dans la tête, dans son imaginaire. Chaque projet est unique.

 

 

Propos recueillis par Jean-Luc Caradec

A propos de l'événement

Concert-anniversaire au New Morning
du Lundi 23 octobre 2017 au Lundi 23 octobre 2017
new morning
9 Rue des Petites Écuries, 75010 Paris, France

Tél.  01 45 23 51 41.


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques